03 octobre 2017

08h15 - L'interview de Patrick Cohen
Ordonnances : bientôt reçu par Emmanuel Macron à l’Elysée, Philippe Martinez (CGT) ne veut “pas passer à la deuxième phase”

Si Emmanuel Macron veut évoquer avec les syndicats les prochaines réformes économiques et sociales de son quinquennat, le secrétaire général de la CGT ne l’entend pas de cette oreille.

Faire plier “le président des milliardaires”, comme il l’appelle. Pour Philippe Martinez, l’objectif de son rendez-vous à l’Élysée jeudi 12 octobre n’est pas de s’entretenir avec le chef de l’État sur la réforme de l’apprentissage, de la formation professionnelle ou de l’assurance-chômage, prochains chantiers au menu du gouvernement. Non, le secrétaire général de la CGT veut contraindre le président de la République à un “premier bilan” de son quinquennat. “Il veut passer au deuxièmement, nous on va rester sur le premièrement parce qu’on a des choses à lui dire”, a-t-il prévenu dans Europe 1 Matin, invité de Patrick Cohen à 8h15.

ISF, CSG et industrie au menu ? “On va parler des ordonnances, on va parler de la CSG, on va parler de la baisse de l’ISF, de l’industrie avec Alstom et STX. Il y a beaucoup de choses à lui dire”, énumère Philippe Martinez, qui demande au président de la République de “rendre des comptes” à propos de son “premier quadrimestre” à l’Élysée. “On ne va pas passer à la deuxième phase”, résume-t-il.