27 mars 2018

Europe Matin
Partenariat avec Amazon : Monoprix “a un modèle économique rentable”

Pour Régis Schultz, président de Monoprix, ce partenariat avec la firme de Jeff Bezos est l’occasion de “toucher la base de clients d’Amazon”

INTERVIEW

“Entre 5.000 et 10.000 références seront bientôt disponibles sur Amazon Prime”. Invité d’Europe 1 matin mardi au lendemain de la signature d’un partenariat historique avec Amazon, le président de Monoprix, Régis Schultz, n’est pas peu fier de cette alliance. “Beaucoup on proposé un partenariat à Amazon, et ils ont souhaité le faire avec nous pour la qualité de notre offre et de nos produits”, explique-t-il. 

8% de commission ? “On souhaitait avoir une offre express et ce partenariat nous permet d’élargir notre base clients en accédant à celle d’Amazon Prime”, explique Régis Schultz. Premier distributeur à signer un accord avec Amazon, Monoprix a-t-il fait entrer le loup dans la bergerie ? “Je pense que les loups étaient déjà dans la bergerie depuis longtemps et que les moutons ont disparu”, analyse le président de Monoprix, qui n’était pas le premier choix du géant américain : un accord similaire avait en effet été proposé au groupe Leclerc et on parlait de discussions avancées avec Super U. Mais ce dernier avait refusé en raison de la “gourmandise” d’Amazon qui voulait toucher 8% de commission sur les ventes. Des conditions acceptées par Monoprix ? “La condition qu’on a fixée, c’est d’avoir un modèle économique rentable, et c’est le cas”, élude Régis Schultz.

Entre une et trois heures pour être livré. Déjà pourvu d’un service de livraison “au départ des magasins” en une heure, Monoprix a tout de même souhaité s’allier avec Amazon : “au travers de partenariats comme celui-ci, nous avons le meilleur de chacun”, analyse le président. Loin de nourrir un concurrent, Monoprix élargit sa base de clients. Des clients qui seront livrés à Paris et en région parisienne entre une et trois heures après avoir passé commande, un temps très court. “Ce besoin de livraison rapide, c’est Amazon qui l’a créé chez les clients avec son offre Prime”. L’avenir de la livraison et de la vente en ligne alimentaire sera-t-il une combinaison distributeurs-Amazon ? Régis Schultz y croit : “sur l’alimentaire, l’important pour une majorité de clients, c’est le choix et la qualité des produits”. Des avantages qui ont poussé, selon le président de Monoprix, “les clients d’Amazon Prime à demander nos produits sur Amazon Prime”, détaille-t-il dans un sourire. 

150 articles en moins de 5 minutes ? 

Après le rachat de Sarenza, et maintenant le partenariat avec Amazon, Monoprix est sur une pente ascendante, et pas question de perdre cette dynamique. Alors Monoprix est en train de construire un entrepôt avec des robots. “Il est en construction au sud de Paris, cet entrepôt aura 50.000 références et la capacité de rassembler jusqu’à 150 articles en moins de 5 minutes” révèle Régis Schultz. Les produits sont alors mis dans des sacs par des employés et sont ensuite livrés à domicile.