26 mai 2017

7h45 - Invité de Samuel Etienne
Philippe Croizon : “Je suis quelqu’un d’entier, même s’il manque quelques morceaux”

Avec l’autodérision qu’on lui connaît, Philippe Croizon publie un livre plein d’humour sur le handicap, inspiré de sa vie et au titre évocateur… “Pas de bras, pas de chocolat”.

INTERVIEW

L’humour lui a permis “un retour à la vie”. Après la traversée de la Manche à la nage, la plongée sous-marine et le Paris-Dakar, Philippe Croizon, amputé des quatre membres, publie un livre bourré d’humour sur son handicap, Pas de bras, pas de chocolat.  

“Ce livre, c’est une arme de reconstruction massive”. “Le titre est venu d’un sketch que j’ai fait avec Jérémy Ferrari pour France Télévisions. Il devait me balancer une tablette de chocolat et je devais la rattraper. Mais malheureusement je n’ai pas réussi. J’étais à deux doigts…”, raconte-t-il dans la matinale d’Europe 1 vendredi. “Ce livre, c’est pour faire du bien, et pas seulement pour les personnes handicapées. Le livre est pour tout le monde, pour se fendre la poire. L’humour c’est une thérapie (…) et ce livre-là, c’est une arme de reconstruction massive”, glisse-t-il l’aventurier. “Quand vous êtes en centre de rééduc’, c’est de l’humour noir, de l’humour qui pique, qui fait mal… Et c’est ça qui vous ramène à la vie. Les outils de résilience que j’ai eus dans ma vie c’est l’humour, ma famille et le sport”, confie Philippe Croizon.

Une autodérision à toute épreuve. Cette auto-dérision, ce professionnel des défis fous l’a acquise aussi en écoutant les humoristes qui s’emparaient de son cas. “Les humoristes, les dessinateurs, tout le monde m’en a mis plein la tête… Et à chaque fois j’éclatais de rire”, assure-t-il. “Aujourd’hui, je comprendrais que des personnes ne réagissent pas favorablement au livre, parce qu’ils sont dans leur phase de colère ou de déni. Moi, j’ai réussi à franchir ces étapes-là car j’ai une famille et des amis qui m’ont soutenu, et aujourd’hui je peux me permettre de plaisanter du handicap”, témoigne Philippe Croizon.

Prochaine étape pour Philippe Croizon ? “Un one-man show !” Et il insiste pour qu’il soit à son image. “J’ai envie de garder ma sensibilité. Je suis quelqu’un d’entier, même s’il manque quelques morceaux…”