26 janvier 2018

Europe Matin
Pierre Gagnaire : “Paul Bocuse respectait le passé et avait compris l’avenir”

Le chef cuisinier Pierre Gagnaire, qui connaissait Paul Bocuse depuis 15 ans, revient sur l’héritage du grand cuisinier française mort le 20 janvier dernier.

INTERVIEW

À la fois hors normes et sobres. Les obsèques de Paul Bocuse se tiennent vendredi à Lyon. Près de 8.000 personnes pourraient venir autour de la cathédrale Saint-Jean pour rendre un dernier hommage au plus grand des cuisiniers français, mort le 20 janvier. Deux écrans géants sont installés devant la cathédrale pour que le grand public puisse assister à la cérémonie. Parmi l’assemblée, plus de 1.500 chefs du monde entier sont attendus.

“Paul Bocuse aimait les gens”. Et parmi eux, il y aura son ami et grand chef cuisinier, Pierre Gagnaire. Ce dernier connaissait Paul Bocuse depuis ses 15 ans. “Il a beaucoup bougé : il avait ce goût des voyages, des rencontres”, souligne Pierre Gagnaire. Une démarche qui n’était pas forcément celle de tous les chefs cuisiniers à l’époque. “Aujourd’hui, on parle de son humour, de son franc-parler… Paul Bocuse aimait les gens et c’était sans doute le trait le plus significatif de sa personnalité”, souligne Pierre Gagnaire.

Pour le chef cuisinier, “Paul Bocuse a fixé de manière remarquable ce qu’est la cuisine des mères, la cuisine lyonnaise”, incarnant ainsi la cuisine traditionnelle en France et dans le monde entier. “C’était un homme qui respectait le passé et qui avait compris l’avenir”, conclut Pierre Gagnaire.