19 juin 2017

Matinale spéciale législatives
Pour Benjamin Griveaux, il est “souhaitable” que le président de l’Assemblée soit “issu des rangs” REM

Elu dans la 5ème circonscription de Paris, Benjamin Griveaux a détaillé lundi sur Europe 1 le profil possible du nouveau président de l’Assemblée nationale.

Alors que La République en marche! a réussi à se constituer une majorité absolue au terme du second tour des élections législatives, dimanche, avec 308 députés hors MoDem, la question se pose désormais de savoir qui va présider l’Assemblée nationale dès le début de la nouvelle session.

Les candidats LR pas adéquats ? Pour Benjamin Griveaux, cadre d’En Marche! et nouveau député de Paris, le Perchoir doit plutôt revenir à quelqu’un issu de sa formation politique et non des Républicains. “La République en marche! ayant une majorité claire et absolue, il est souhaitable que cela soit quelqu’un issu des rangs de La République en marche!, à mon sens”, a-t-il affirmé lundi matin au micro d’Europe 1. Entre les lignes, l’ancien strauss-kahnien semble évacuer les noms de Thierry Solère et Laure de La Raudière, tous deux députés LR “constructifs”.

“Un peu d’expérience parlementaire”. L’ancien porte-parole d’En Marche!, qui dément vouloir briguer la présidence du groupe REM à l’Assemblée, la direction du parti ainsi que la mairie de Paris en 2020, s’est ensuite livré à une description un peu plus poussée du candidat idéal à ce poste très exposé de l’hémicycle : “Il n’y a pas de profil féminin ou masculin adapté. Il faut quelqu’un avec un peu d’expérience parlementaire, et puis quelqu’un dont l’autorité soit naturelle. Une femme peut parfaitement remplir cette mission importante”, se félicitant par ailleurs du fait que “47% des députés La République en marche sont des femmes”.