18 janvier 2018

9h30-10h00 Village Médias
Procédure du CSA sur Mathieu Gallet : “Ça peut prendre facilement trois mois”

Le CSA a ouvert mercredi une procédure pour décider du maintien ou non de Mathieu Gallet à la tête de Radio France après sa condamnation pour favoritisme.

Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo

INTERVIEW

Mathieu Gallet va-t-il rester à la tête de Radio France ? Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a enclenché mercredi une procédure pour décider du maintien ou non du président du groupe de radio public après sa condamnation lundi par le tribunal correctionnel de Créteil à un an de prison avec sursis pour “favoritisme” pendant son mandat à la tête de l’Institut national de l’audiovisuel (INA). Ses avocats ont annoncé son intention de faire appel. Mais le CSA, en charge du contrôle des patrons des médias publics, doit trancher. “Il n’y a que deux personnes qui peuvent décider du départ du président de Radio France : l’intéressé lui-même en démissionnant ou le CSA puisqu’il n’y a que lui qui peut demander à quelqu’un de partir”, a expliqué André Gattolin, sénateur LREM des Hauts de Seine dans Village Médias jeudi.

“Logique d’exemplarité”. De son côté, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a appelé Mathieu Gallet à “tirer les conséquences” de sa condamnation décidée lundi pour favoritisme, dans une déclaration au Monde. “Elle était tout à fait calme, c’est dans la logique de ce qui est posé par le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, c’est-à-dire l’exemplarité”, a expliqué le sénateur qui a rencontré la ministre mercredi. “On ne peut pas dire à des ministres qui sont mis en examen ‘tu quittes le gouvernement’ et à des patrons des services publics condamnés, même si ce n’est pas de manière définitive, de faire comme si de rien n’était parce que c’est dommageable pour l’entreprise”, a-t-il poursuivi.

Procédure du CSA. Après le lancement d’une procédure par le CSA mercredi, le gendarme de l’audiovisuel va devoir récupérer l’acte du tribunal de Créteil. “Entre le jugement qui est rendu et la transmission des actes, parfois ça prend deux mois. Là je pense que ça va être relativement accéléré, de l’ordre d’une dizaine de jours, peut-être quinze”, a expliqué André Gattolin. “Ensuite, et la procédure est inédite, le CSA va convoquer Mathieu Gallet, peut-être qu’il va faire des auditions de gens de Radio France parce qu’il n’est pas incriminé dans ses fonctions à Radio France, mais à l’INA”, détaille-t-il. “Ça peut prendre facilement trois mois”.

Qui pour assurer l’intérim en cas de besoin ? En cas de départ de Mathieu Gallet et avant la désignation d’un nouveau PDG, c’est un membre du CSA qui prend le relais. “Dans la vacance, le CSA peut nommer le doyen ou la doyenne d’âge des membres nommés par le CSA”, indique le sénateur, et en l’occurrence Frédérique Pfrunder, représentante du CLCV. “Une procédure de candidature serait (ensuite) ouverte” pour trouver un nouveau patron au groupe.