06 mars 2018

8h15 - L'invité de Patrick Cohen
Protectionnisme américain : “Si vous le faites, on réagira”, avertit Bruxelles

Invité d’Europe 1, le premier vice-Président de la Commission européenne indique que l’UE est prête à mettre en place des mesures protectionnistes en réponse à la politique commerciale américaine.

INTERVIEW

Face aux annonces protectionnistes des Etats-Unis, qui envisagent de taxer les importations d’acier et d’aluminium, l’Union européenne se tient prête à réagir pour protéger son marché. “C’est un message que l’on envoie à Washington : ‘ne faites pas ça, parce que ça va nuire à tout le monde, mais si vous le faites, on réagira'”, avertit mardi, au micro de la matinale d’Europe 1, Frans Timmermans, le premier vice-président de la Commission européenne.

Des perdants des deux côtés. “Il n’y a pas de protection en protectionnisme. Le protectionnisme coûte très cher, à tout le monde ! Si un autre pays introduit des mesures protectionnistes, la Commission européenne va protéger son industrie. C’est notre devoir, on le fera avec force, avec rapidité, et dans les règles de l’OMC”, assume ce responsable européen. “Les premiers perdants seront les Américains, mais lorsque l’on rentre dans une guerre commerciale, il y a des perdants partout”, déplore-t-il cependant.

Un possible hausse des prix dans l’Union. Frans Timmermans indique que les éventuelles mesures prises par Bruxelles seront, en terme de montants et de volumes commerciaux, “proportionnelles aux activités des Américains”. “Ça dépendra des mesures annoncées par les Américains”, explique-t-il, sans rentrer dans le détail des dispositifs douaniers et des taxations qui pourraient être déclenchés. Il évoque toutefois une “possible” hausse des tarifs dans certains secteurs en Europe. En conséquence, “il faut faire tout ce que l’on peut pour éviter cette guerre commerciale”, conclut-il.