21 février 2020

6h - 9h : La matinale d'Europe 1 par Matthieu Belliard
Punaises de lit : Denormandie annonce un site et un numéro de téléphone dédié “pour une information sûre”

Vendredi sur Europe 1, le ministre du Logement Julien Denormandie dévoile les mesures de son plan de lutte gouvernemental contre la prolifération des punaises de lit. Il annonce notamment qu’un numéro de téléphone et qu’un site internet ont été mis en place pour accompagner les Français dans la prévention et l’éradication des punaises de lit. 
INTERVIEW

Les punaises de lit : un fléau qui a fait son grand retour dans le quotidien des Français, et qui ravage les maisons et les appartements. Se débarrasser de ces insectes suceurs de sang est très difficile. C’est pourquoi le ministre du Logement Julien Denormandie dévoile sur Europe 1 son plan de lutte contre les punaises de lit. En deux ans, le nombre de sites infectés a doublé, atteignant 400.000 en 2018. En 2019, ce nombre a encore augmenté de 30%. Le ministre parle “d’invasion”. 

“Les Français quand ils subissent ces punaises de lit, ils sont démunis, ils ne savent pas quoi faire”, explique le ministre. Le premier volet du plan porte donc sur l’information, avec un numéro de téléphone, le 08 06 70 68 06, et un site dédié, stop-punaises.gouv.fr, à cet ennemi presque invisible. “Le premier sujet c’est d’accompagner les gens. Ce site ou ce numéro de téléphone permet d’avoir accès à une information de qualité et des professionnels qui vous accompagnent. Comment faire pour s’en débarrasser et de prévenir de leur invasion ?”, interroge Julien Denormandie, qui a lui-même été concerné à deux reprises par une invasion de punaises de lit. 

Comment prévenir de l’invasion des punaises de lit ? 

Ces nuisibles prolifèrent aussi à cause de nos mauvaises habitudes. Julien Denormandie rappelle les gestes du quotidien permettant de prévenir de l’invasion des punaises de lit, qui avaient disparu dans les années 1950 avant de faire leur grand retour, notamment à cause du tourisme. “Il ne faut par exemple jamais poser sa valise sur le lit en arrivant dans un hôtel ou un logement de vacances”, explique le ministre. “Ce sont des petits gestes concrets qui peuvent éviter d’avoir ces petites bêtes chez soit”.

Il affirme aussi qu’il est important de bien examiner des meubles achetés d’occasion avant de les installer chez soi. “Il faut regarder autour des pieds s’il y a des petites tâches noires”, recommande le ministre, qui rappelle que ces petits insectes se cachent le jour et sortent la nuit, ce qui complique la tâche. 

Pour les vêtements d’occasion, le ministre assure qu’il est important de les laver à 60°. Autant de petits réflexes pour éviter “des semaines de galères”. 

Comment s’en débarrasser ? 

Le ministre du Logement explique que la température est un moyen efficace de tuer les punaises de lit. “Il existe deux choses qui les tuent : la très haute chaleur et le très grand froid. Il faut laisser les affaires contaminées 72 heures dans un congélateur ou à plus de 60 degrés”, explique Julien Denormandie, qui rappelle qu’il faut absolument tout désinfecter : les matelas, les plaintes, les meubles. 

Il faut aussi mieux former et mieux certifier les professionnels, “structurer la filière pour qu’elle soit extrêmement performante”, précise Julien Denormandie, qui a mis au point un calendrier, avec une échéance en septembre en ce qui concerne la formation des professionnels, et en décembre pour leur certification. 

Qui doit payer la désinfection ? 

Le traitement d’un appartement peut coûter très cher, jusqu’à plusieurs centaines d’euros. “J’ai modifié la loi pour qu’un propriétaire n’ait pas la possibilité de vous louer un logement ou il y a des punaises de lit”, se félicite le ministre du Logement.

“La réglementation n’est pas encore claire, donc on est entrain de la faire évoluer, et j’ai entamé un travail profond avec les assureurs. Je pense qu’à terme, l’une des solutions est d’inclure dans les contrats d’assurance logement les risques de punaises de lit”, poursuit-il. Il précise qu’aujourd’hui un seul assureur inclut les punaises de lit dans ses contrats, avant de dévoiler qu’il a rencontré les assureurs. “On s’est mis d’accord sur une feuille de route pour pouvoir avancer sur le sujet”, affirme Julien Denormandie.