7 novembre 2017

Europe Matin
Réforme de l’assurance chômage : “Le sujet n’est pas de modifier le cœur du système”, assure Pénicaud

La ministre du Travail a renouvelé au micro d’Europe 1 mardi son intention d’élargir l’assurance-chômage aux profils en reconversion professionnelle.

INTERVIEW

Le gouvernement entend s’attaquer à l’assurance-chômage. Face aux craintes des partenaires sociaux, Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a déjà assuré qu’il n’y aurait pas de changement dans le montant et la durée de l’indemnisation. “Le sujet n’est pas de modifier le cœur du système”, répète-t-elle mardi au micro de la matinale d’Europe 1.

Élargir la protection. “Par contre, nous pensons qu’aujourd’hui il y a des sécurités qui manquent. L’assurance-chômage est un filet de sécurité pour nos concitoyens. Aujourd’hui ça a été conçu par statut et ça n’est pas lié à la personne. Ça veut dire que quelqu’un qui est salarié aujourd’hui, et qui demain devient entrepreneur ou micro-entrepreneur – et il y en a beaucoup […] -, ces concitoyens-là ne sont pas protégés en terme d’assurance chômage“, pointe la responsable gouvernementale.

“Ce que l’on veut, c’est un filet de sécurité qui marche quel que soit votre situation dans la vie. Il faut que l’on puisse élargir le filet de sécurité. Aujourd’hui, en France, si vous changez de statut vous tombez dans un trou”, explique encore Muriel Pénicaud.

S’adapter aux bouleversements du monde professionnel. “Je pense qu’il faut accompagner la personne dans la formation, dans l’assurance-chômage, quelle que soit son évolution dans la vie”, plaide cette ancienne directrice générale des ressources humaines chez Danone. “On ne travaille plus à vie dans la même entreprise, ni dans le même métier, ou alors il a tellement changé qu’il faut se former en continu. Il faut être fluide là-dessus et que l’on puisse accompagner chacun”, conclut-elle.