6 juillet 2017

8H20- L'interview de Fabien Namias
Réforme parlementaire : Marine Le Pen réclame “une proportionnelle intégrale”

Réagissant aux annonces faites par Emmanuel Macron devant le Congrès en matière de réforme du corps parlementaire, la députée du Pas-de-Calais estime que la proportionnelle n’est valable que si elle est intégrale, ce qui n’est pas l’objectif du gouvernement.

INTERVIEW

Devant le Congrès, Emmanuel Macron a renouvelé sa promesse de mise en place d’une dose de proportionnelle aux élections législatives lundi. Une mesure longtemps réclamée par le Front national. Néanmoins, Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, a indiqué sur notre antenne mardi que cette part ne dépasserait certainement pas les 25%, afin de garantir la formation d’une majorité parlementaire.

“On va avoir l’aumône de – je ne sais pas -, 10% ?”, s’est insurgée Marine Le Pen au micro d’Europe 1 jeudi, avant d’ajouter : “Pour rétablir la confiance entre les Français et la vie publique il faut une proportionnelle intégrale, quitte à ce qu’il y ait une prime à la liste arrivée en tête, pour que tous les Français aient le sentiment que leur vote compte, et qu’ils aient des représentants”.