11 octobre 2019

8h15-L'interview politique de Sonia Mabrouk
Rejet de la candidature de Sylvie Goulard : “Emmanuel Macron a agi avec une scandaleuse légèreté dans ce dossier”, dénonce Yannick Jadot

Invité vendredi d’Europe 1, l’eurodéputé EELV est revenu sur le rejet de la candidature de Sylvie Goulard par les députés européens. 

INTERVIEW

Après le rejet par les eurodéputés de Sylvie Goulard, candidate française à la Commission européenne, Emmanuel Macron a fait part de son agacement jeudi, assurant avoir reçu des assurances de la présidente élue de la Commission, Ursula von der Leyen, d’obtenir le feu vert des groupes parlementaires. Invité vendredi d’Europe 1, l’eurodéputé EELV Yannick Jadot estime lui que le président de la République “a agi avec une scandaleuse légèreté dans ce dossier”.  

“On a une une extraordinaire, une très grave légèreté du président de la République”, estime l’écologiste selon qui “on a l’impression qu’Emmanuel Macron était en train de nommer un commissaire européen aux carottes râpées”. 

“Le Parlement européen a fait son travail de contrôle démocratique”

“Que la droite ait voulu cogner Emmanuel Macron, que les sociaux-démocrates aient fait la même chose, c’est une évidence”, reconnaît l’eurodéputé. Mais, ajoute-t-il, le Parlement européen s’est saisi du cas de Sylvie Goulard “pour des raisons éthiques”, et a fait “son travail de contrôle démocratique”. 

“Le Parlement européen a été extrêmement agacé ces derniers jours par les interventions répétées d’Emmanuel Macron auprès des autres pays pour dire ‘disciplinez vos députés, il est hors de question que la candidate française soit invalidée'”, explique encore Yannick Jadot.