21 septembre 2017

08h15 - L'invité de Patrick Cohen 
Renaud Muselier sur le FN : “Il faut un coupable, le coupable c’est monsieur Philippot !”

Pour le président LR de la Région PACA, Florian Philippot, qui a annoncé sa démission jeudi après des semaines de désaccords, paye la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle.

INTERVIEW

Florian Philippot a annoncé jeudi matin son départ du FN. Le vice-président, à qui Marine Le Pen avait déjà retiré sa délégation mercredi soir, choisit donc de claquer la porte après des semaines d’affrontement avec les autres lieutenants frontistes qui fustigeaient sa ligne politique, et notamment sa volonté de sortie de l’euro. Pour Renaud Muselier, président LR de la Région PACA, Florian Philippot a servi de bouc-émissaire après la défaite à la présidentielle.

Le prix de la défaite. “J’ai pu les voir en tant que député européen ; ils étaient heureux de voir la sortie des Britanniques avec le Brexit, pensant que ça allait les aider. La réalité, c’est que les Français veulent garder l’euro et rester dans l’Europe même s’il y a beaucoup de choses à renouveler. Ils se sont retrouvés dans une situation où, poussée par la doctrine anti-Europe, Madame Le Pen a enfourché cette bataille et a perdu lamentablement [la présidentielle, ndlr]. En tant que chef, il faut qu’il y ait un coupable : le coupable c’est monsieur Philippot !”, analyse l’élu jeudi au micro de la matinale d’Europe 1.

Guerre des chefs. “Florian Philippot ne veut pas baisser le pavillon et il sort”, poursuit Renaud Muselier. “C’est normal, ils sont dans une culture du chef. Il veut être le chef à la place du chef. Mais c’est madame Le Pen qui restera le chef en virant monsieur Philippot !”, conclut l’élu qui voit dans cette éviction “une modification de la ligne politique du Front national”.