28 mars 2019

8h15 - L'interview politique d'Audrey Crespo-Mara
Retraites : pour Gérard Larcher, “il faut réindexer” les pensions sur l’inflation

Invité jeudi de la matinale d’Europe 1, le président Les Républicains du Sénat s’est prononcé en faveur d’une réindexation des pensions de retraite sur l’inflation.

INTERVIEW

Une voix de plus en faveur de la réindexation des pensions de retraite sur l’inflation. Jeudi, invité de la matinale d’Europe 1, le président du Sénat Gérard Larcher s’est dit favorable à cette option, que le gouvernement a évoquée, par l’intermédiaire des ministres Gérald Darmanin et Agnès Buzyn.

Une proposition qui “remonte très fort”. Lors du “grand débat”, cette proposition “remonte très fort”, assure le président Les Républicains du Sénat, alors que le Premier ministre n’a pas exclu de revenir sur la décision du gouvernement de limiter à 0,3% la revalorisation des pensions en 2019, soit un niveau bien en deçà de l’inflation, s’attirant les critiques de l’opposition et des retraités. Pour Gérard Larcher, il s’agissait là d’un “mauvais signal” que “le Sénat lui avait demandé” d’annuler.

Pas “d’enchères” sur un nouvel âge de départ. Par ailleurs, le président du Sénat évoque l’âge légal de départ à la retraite, qui est aujourd’hui de 62 ans : “Ce qui m’importe, que les retraités aient les moyens de vivre. Il faudra toucher au paramètre de l’âge, avec l’augmentation de l’espérance de vie”, estime-t-il, se refusant toutefois à préciser un âge : “63, 64 [ans]… On n’est pas aux enchères.”