04 décembre 2017

16h-17h Y'a pas Péno!
Richard Anconina pointe une forme de “nonchalance” au PSG “en ce moment”

Richard Anconina, supporter du PSG, n’est pas vraiment inquiet après la défaite des Parisiens à Strasbourg (2-1). Selon lui, c’est dans la tête des joueurs qu’il faut aller chercher les réponses aux questions soulevées par ce résultat.

INTERVIEW

La défaite du PSG à Strasbourg samedi (2-1), la première de la saison pour les Parisiens, fait couler beaucoup d’encre et alimente de nombreux débats. Mais parler de crise serait un peu prématuré. En tout cas, Richard Anconina, grand supporter du club de la capitale, “ne l’analyse pas du tout comme ça” mais estime que ce revers doit “mobiliser” les joueurs.

“Dans la tête, il y a un truc qui se passe.” D’après lui, il faut aller chercher dans la tête des Parisiens pour expliquer ce résultat. “A chaque fois qu’il y a une échéance en Ligue des champions juste après, (…) dans la tête, il y a un truc qui se passe. Je ne sais pas ce que c’est, mais il se passe un truc. Pas de risque, pas de blessure… Après, il y a une nonchalance en ce moment”, relève le comédien dans l’émission Y a pas péno sur Europe 1, alors que le PSG affronte le Bayern Munich mardi à l’occasion de la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des champions.

“On dirait que le PSG n’a pas le droit de perdre un match”, souligne Roustan.Une analyse que partage Didier Roustan qui note que cela peut se produire également après une rencontre de Ligue des champions, “où il y a une décompression”. Le journaliste souligne par ailleurs que cette défaite pourrait être inquiétante si les Parisiens “avaient été archi-nuls” : “Au bout du compte, ils ont huit occasions, les gars en face s’accrochent, ils jouent un peu le match de leur vie, le terrain est pas super… Toutes les équipes perdent de temps en temps. La grande équipe de Barcelone de Guardiola perdait des matches, le Santos de Pelé perdait des matches, le Milan de Sacchi perdait des matches… On dirait que le PSG n’a pas le droit de perdre un match.”

Mais surtout, Richard Anconina rappelle que “l’enjeu est moins fort” pour le PSG, qui reste leader du championnat, quel que soit le résultat : “Il y a une telle différence de points…” L’enjeu sera en revanche bien présent mardi à Munich, où le PSG ira défendre la première place de son groupe en Ligue des champions.