25 mai 2018

8h15- L'invité de Patrick Cohen
Roland-Garros : à la fin des travaux en 2020, “on aura l’un des plus beaux stades au monde”, assure Guy Forget

Le directeur du tournoi de Roland-Garros attend avec impatience la fin des travaux sur le site de Roland-Garros. Le nouveau court Chatrier sera notamment doté d’un toit rétractable.

INTERVIEW

“Le public va découvrir cette année un écrin beaucoup plus moderne.” Le directeur de Roland-Garros Guy Forget ne cache pas son enthousiasme. Les travaux sur les courts promettent déjà de belles surprises aux spectateurs, venus assister au tournoi, dont Europe 1 est la radio officielle

Extension et modernisation. “Pour la première fois, on se retrouve dans une version 2 du stade de Roland-Garros, avec un stade qui s’est étendu d’Est en Ouest”, indique l’ancien tennisman français. “À l’Ouest, situé dans le secteur du Fonds des princes, derrière le Suzanne-Lenglen, “le nouveau court numéro 18 (appelé normalement le court numéro 14, mais exceptionnellement rebaptisé “numéro 18″ cette année, ndlr) qui va être notre plus grand court avec 2.200 places. À l’Est, le court des Serres, qui a fait polémique mais qui est quasiment fini aujourd’hui. Il y aura aussi un nouveau village, de nouveaux courts 7 et 9 (d’une capacité de 1.500 et 550 places, situés près du court Philippe-Chatrier, ndlr)…” détaille Guy Forget, invité de la Matinale d’Europe 1 vendredi.

Le toit rétractable, enfin ! Ces travaux d’extension et de modernisation vont aussi et surtout apporter au court Philippe-Chatrier le toit rétractable qui évitera le rapport des matches en cas d’intempéries. Cette phase doit s’achever en 2020. “À la fin de ces travaux, on aura un stade qui sera l’un des plus beaux au monde”, promet l’ancien tennisman. La construction de ce toit rétractable (dont sont déjà dotés la majorité des tournois du Grand Chelem), permettra aux organisateurs de Roland-Garros d’instaurer des sessions de nuit “en 2021”, souligne Guy Forget. À la clé : davantage de billets vendus, et donc un gain économique conséquent.

À la fin des travaux, Roland-Garros verra sa superficie passer de 8,5 à 12,5 hectares.