17 mai 2018

Europe Matin
SNCF : Xavier Bertrand “met 20 millions d’euros sur la table” pour sauver la ligne Abbeville-le Tréport

Au micro de la matinale d’Europe 1, le président des Hauts-de-France a dénoncé la fermeture des petites lignes ferroviaires.

INTERVIEW

La petite ligne SNCF Abbeville-le Tréport ferme à la fin du mois de mai, faute de financement pour garantir son maintien. Une situation dont Xavier Bertrand n’entend pas se satisfaire. “Moi, j’ai envie de la rouvrir et je mets 20 millions d’euros sur la table. Et je dis à l’Etat et à la SNCF : on y va ensemble pour garantir !”, lâche jeudi matin, au micro de la matinale d’Europe 1, le président des Hauts-de-France.

“Pas de petites lignes”. Je dis à madame Borne [la ministre des Transports, ndlr], je dis à monsieur Pepy [Le patron de la SNCF, ndlr], mettez-vous autour d’une table avec monsieur Morin [Le président de la région de Normandie, ndlr] et moi pour savoir qui va payer quoi”, interpelle Xavier Bertand. “On me dit, comme Beauvais-Le Tréport, pourquoi vous ne mettez pas des bus sur la ligne Abbeville-le Tréport ? Je suis désolé, SNCF, c’est ‘F’, ça ne veut pas dire ‘bus’, ça veut dire ‘Chemin de fer'”, tacle encore l’élu. “Il n’y a pas de petites lignes, je crois au tourisme, je croie au chemin de fer, et je suis prêt à mettre de l’argent, alors vous, vous faites quoi ?”, conclut-il.