16 juillet 2019

8h15 - L'interview politique de Pierre de Vilno
Stanislas Guérini dénonce “une part d’acharnement” contre François de Rugy

Invité de la matinale d’Europe 1, mardi, le délégué général de La République en marche, Stanislas Guérini, a dénoncé le rôle du “tribunal médiatique” dans l’affaire Rugy.
INTERVIEW

Un an après le feuilleton Alexandre Benalla, La République en marche et l’exécutif sont touchés par une nouvelle affaire : François de Rugy a été épinglé, entre autres, pour ses dîners fastueux à l’Assemblée nationale, révélés par Mediapart. Pour Stanislas Guérini, délégué général de La République en marche, “il y a une part d’acharnement” dans le traitement médiatique de cette affaire.

Les révélations de Mediapart, un danger pour la démocratie ?

Invité de la matinale d’Europe 1, mardi, le patron de LREM a estimé qu’il fallait “être exigeant sur les faits”. Mais, dans le même temps, “c’est dangereux pour la démocratie quand ce sont ces types de suspicions qui sont le tribunal médiatique” qui influence l’opinion publique, selon lui.

“L’opinion publique attend que la lumière soit faite le plus rapidement possible pour juger sur des faits et des principes”, affirme Stanislas Guérini. “Il y a un audit [sur l’appartement actuel du ministre, NDLR] qui a été lancé pour ne pas avoir à juger cette affaire sur la base d’un article de presse” et cet audit devrait être bouclé “dans la semaine”.