18 décembre 2017

9h30-10h00 Village Médias
Stéphane Guillon prend la défense de Tex : “Cette sanction disproportionnée est contre-productive”

Pour l’humoriste Stéphane Guillon, invité lundi dans Village médias, sur Europe 1, le renvoi de l’animateur Tex, après une blague sur les violences conjugales n’est pas juste.

INTERVIEW

“Je l’ai souvent dit, je ne pense pas qu’un humoriste est un citoyen au-dessus des autres, il ne doit pas tenir des propos racistes ou antisémite, mais je pense que l’humoriste a le droit à l’outrance et de flirter avec la ligne jaune”. Lundi, au micro de Philippe Vandel, dans Village Médias, sur Europe 1, l’humoriste Stéphane Guillon a continué à prendre la défense de Tex, l’animateur de France 2, après l’avoir déjà fait ce week-end sur Twitter. Après avoir provoqué la polémique avec une blague sur les violences conjugales, l’animateur a été débarqué de l’émission qu’il présentait depuis 17 ans, “Les Z’amours”.

“Ne nous trompons pas de cible”. “Ce qui nous faisait rire avec Coluche ou Le Luron, c’est qu’ils flirtaient avec la limite. Et si ça, on ne nous l’autorise plus, autant ne plus rien faire”, insiste Stéphane Guillon. “C’est ce que disait Anne Roumanoff – l’humoriste avait également pris la défense de Tex sur Twitter – “Tex n’est pas Bertrand Cantat, ne nous trompons pas de cible. Cette sanction disproportionnée sur Tex est contre-productive”, ajoute-t-il.

“Vous donnez un sentiment d’injustice”. Selon lui, une mise à pied de quelques jours ou un avertissement aurait suffi. “Il s’est excusé en plus. On n’arrête pas le travail de ce garçon qui est là depuis dix-sept ans pour une mauvaise blague. Car là vous donnez un sentiment d’injustice, in fine, qui est pire que tout”.