19 janvier 2018

8h15 - L'interview de Patrick Cohen
Sylvie Goulard à la Banque de France : “Je ne vois pas ce qui peut choquer”, dit Le Maire

Bruno Le Maire, qui a nommé – avec le président et le Premier ministre – Sylvie Goulard à la direction de la Banque de France, a fait valoir ses compétences sur les sujets financiers.

INTERVIEW

L’annonce a été faite mercredi dernier, à l’issue du Conseil des ministres. L’éphémère ministre des Armées du premier gouvernement d’Édouard Philippe, Sylvie Goulard, a été propulsée sous-gouverneure de la Banque de France. La responsable Modem, ex-conseillère du président de la Commission européenne Romano Prodi, avait quitté ses fonctions le 20 juin en compagnie de deux autres ministres Modem, François Bayrou et Marielle de Sarnez, en raison des soupçons d’emplois fictifs pesant sur le parti centriste au sein du Parlement européen. Bruno Le Maire, qui a signé le décret de sa nomination avec le président de la République et le Premier ministre, a défendu son choix dans la Matinale d’Europe 1, vendredi.

“Sylvie Goulard a toutes les compétences”. Interrogé par Patrick Cohen sur le caractère curieux de cette nomination, le ministre de l’Economie et des Finances a rétorqué : “Je ne vois pas ce qui peut choquer. Elle n’a fait l’objet d’aucune procédure de justice, elle n’est pas mise en examen”, a-t-il fait valoir. Et si Sylvie Goulard a accompagné François Bayrou et Marielle de Sarnez dans la charrette des départs, “c’était son libre-choix”, assure Bruno Le Maire, avant de souligner : “Sylvie Goulard a toutes les compétences, elle connaît parfaitement ces sujets financiers.”

Sylvie Goulard, qui parle à la perfection anglais, allemand et italien, est énarque de formation. Elle a travaillé principalement lors de son passage à Bruxelles sur des questions financières et budgétaires.