26 février 2018

Europe Matin
Sylvie Vartan : “J’ai été élevée dans la vérité”

Éprouvée par le déballage médiatique sur l’héritage de Johnny Hallyday, la mère de David Hallyday a tenu à faire valoir sa vérité au micro d’Europe 1.

INTERVIEW

L’incompréhension règne pour Sylvie Vartan après le déballage familiale autour de l’héritage de Johnny Hallyday. L’icône des années soixante ne peut croire une seule seconde que l’homme qu’elle a aimé a choisi de “renier son sang” et déshériter le fils qu’ils ont eu ensemble. Invitée sur Europe 1 lundi, elle a fait valoir sa vérité et s’est décrite comme une femme qui refuse le mensonge.

“Faire valoir mon honnêteté”. “Je dois dans mon cœur faire valoir mon honnêteté. Je ne suis pas quelqu’un qui ment, qui triche, qui complote. Je fais un métier magnifique qui me ramène à mon enfance. J’ai été élevée dans la vérité. Mes parents, quand ils sont venus de Bulgarie, ils n’avaient pas un sou. Mon père était un artiste complet, sculpteur, peintre, musicien. La première chose qu’il ait achetée quand nous avons quitté notre pièce unique dans un hôtel de la rue Montmartre au bout de quatre ans, c’est un piano. Il travaillait dur, allait aux halles tous les matins. Je suis très proche de ces gens-là, explique Sylvie Vartan, évoquant les gens modestes. 

Sa voix s’étrangle, mais très émue, elle va au bout de ce raisonnement : “C’est pour dire qu’ils venaient d’un pays où le mensonge et la délation étaient un quotidien”, ajoute-t-elle, visiblement éprouvée. La chanteuse a par ailleurs assuré être en possession de tous les documents nécessaires pour prouver en temps voulu tout ce qui concerne la possession de la maison qu’elle avait achetée avec Johnny Hallyday.