22 septembre 2017

Melting Pop avec Patrick Cohen
Vincent Dedienne : “L’autodérision est la forme d’humour que je préfère”

Théâtre, télévision, cinéma, l’auteur touche-à-tout Vincent Dedienne s’est confié dans “Melting Pop” vendredi matin.

INTERVIEW

En mai dernier, il a obtenu le Molière du meilleur spectacle d’humour pour S’il se passe quelque chose…, qu’il joue depuis 2014. Vincent Dedienne, auteur, comédien et humoriste, enchaîne les projets en plus de son spectacle solo. On peut notamment le voir à la télévision dans Quotidien sur TMC, et bientôt au cinéma dans La fête des mèresde Marie-Castille Mention-Schaar.

“Le spectacle a gagné en joie et en fantaisie”. Dans S’il se passe quelque chose…Vincent Dedienne livre un auto-portrait touchant et tout en plaisanterie. “L’autodérision est la forme d’humour que je préfère, j’essaye d’en faire beaucoup dans le spectacle”, détaille l’humoriste au micro d’Europe 1.

Depuis, le spectacle de Vincent Dedienne, vu par plus de 150.000 personnes, a évolué. “Les gens qui sont venus le voir au tout début m’expliquent que ça n’a plus rien à voir”, confie-t-il. “Et puis moi aussi j’ai évolué, j’ai grandi en trois ans. À force de le jouer et de prendre du plaisir sur scène, le spectacle a gagné en joie et en fantaisie.”

Direction le cinéma. Mais Vincent Dedienne ne se contente pas des planches de théâtre. En plus de son spectacle, sa chronique “Q comme Kiosque” est particulièrement appréciée des téléspectateurs de TMC. Et bientôt, c’est sur les écrans de cinéma que l’on pourra apercevoir l’humoriste. “J’ai fait ma première journée de tournage jeudi”, indique Vincent Dedienne. L’humoriste figure en effet au casting de La fête des mères, de la réalisatrice Marie-Castille Mention-Schaar (Les héritiers), aux côtés d’Audrey Fleurot, Antoine De Caunes, Clotilde Courau, ou encore Jeanne Rosa. “Je suis trop heureux !”