15 avril 2019

8h15 - L'interview d'Audrey Crespo-Mara
Yannick Jadot sur l’allocution d’Emmanuel Macron : “Il faut que ce soit une bonne surprise”

Interrogé par Audrey Crespo-Mara, la tête de liste EELV pour les européennes estime que le président doit ressouder les Français autour d’un “grand projet partagé” axé sur l’écologie.
INTERVIEW

Emmanuel Macron doit apporter lundi soir ses réponses à la crise déclenchée par les “gilets jaunes”, réponses issues des conclusions du “grand débat national”. Le plus grand secret entoure les mesures que le chef de l’Etat doit annoncer, notamment pour ménager un effet de surprise. “Il faut que ce soit une bonne surprise. On a besoin de réconcilier les Français, de les emmener sur un grand projet partagé qui nous sorte de la haine, de la violence, du repli”, a déclaré Yannick Jadot, tête de liste EELV pour les européennes, au micro d’Audrey Crespo-Mara, lundi matin dans la matinale d’Europe 1.

“Pour nous, évidemment, ce grand projet partagé qui va remobiliser tout le monde, c’est autour de l’écologie, de la transition énergétique, de l’isolation de nos logements, de la lutte contre la vie chère”, poursuit l’ancien soutien de Benoît Hamon à la présidentielle. Ce projet, “c’est créer des métiers d’artisanat qualifiés sur tous nos territoires, ce sont les énergies renouvelables, c’est la transition de l’agriculture pour que l’on ait à la fois la protection de l’environnement, de notre santé et une bonne alimentation. Voilà ce qui peut réunir la société”, martèle-t-il.

Comment parvenir à financer un tel programme quand on sait, selon la restitution du “grand débat national”, que 58% des Français sont toujours hostiles aux taxes écologiques pour modifier les comportements ? “L’écologie, ça n’est pas seulement des taxes”, balaye Yannick Jadot. “Ce qu’ont dit aussi les ‘gilets jaunes’, c’est que chaque euro collecté doit être redistribué pour accompagner les Français dans la transition qu’ils savent indispensable”, souligne-t-il.

Vers un fond de garantie des pensions alimentaires ? “Une excellente idée”

Si les arbitrages du président de la République ne sont pas encore connus, la mise en place d’un fonds de garantie des pensions alimentaires pourrait figurer parmi les mesures qui doivent être annoncées. En marge d’un déplacement dans un centre social bordelais le 28 février, Emmanuel Macron avait en effet promis un “mécanisme” de l’Etat pour permettre aux parents seuls de se prémunir des mauvais payeurs. “C’est une excellente idée”, salue Yannick Jadot. “Il est scandaleux que des familles monoparentales, et notamment des femmes, soient en difficultés financières parce qu’elles ne touchent pas leur pension alimentaire”, déplore-t-il. “Ça marche très bien au Québec, il faut faire la même chose.”

Toujours sur le plan de la politique familiale, l’écologiste plaide également pour la mise en place d’un statut des “aidants familiaux”, près de 4 millions de Français venant en aide à une personne âgée de leur entourage, selon le rapport sur le grand âge remis fin mars à la ministre de la Santé. “Il faut que ce soit compensé pour la retraite, que l’on valide des compétences”, estime Yannick Jadot.