31 Août 2017

La Social Room d'Europe 1
Zep a refusé de reprendre “Gaston Lagaffe”

Invité de la Social Room d’Europe 1, Zep, le dessinateur de Titeuf, se confie sur son métier de dessinateur et notamment sur le concept de reprise dans la BD.

INTERVIEW

Sa mèche blonde est de retour. Titeuf fait son come-back dans un quinzième album, À fond le slip !. Zep, son dessinateur, était l’invité de la Social Room d’Europe 1 jeudi. Il est notamment revenu sur le futur de son personnage et sur le principe de reprise dans la bande dessinée.

“Un personnage est associé à un auteur”. Spirou ou encore Lucky Lukecontinuent de vivre sous le crayon d’un auteur différent de celui de leur début. La reprise existe, évidemment, en BD et permet à un personnage de braver la mort de son créateur. Un concept qui ne plaît pas au dessinateur de Titeuf. “Je pense vraiment qu’un personnage est associé à un auteur”, explique-t-il, “quand on reprend le personnage de quelqu’un, c’est qu’on va imiter l’autre.”

“Souvent des gens très talentueux qui le font”. D’ailleurs, Zep a lui même été approché pour reprendre… Gaston Lagaffe. “On me l’a proposé”, confie-t-il en indiquant qu’il avait refusé. “Quand on donne des personnages à une nouvelle équipe, cela peut être hyper bien imité, c’est souvent des gens très talentueux qui le font, mais pour moi, c’est comme un imitateur : je n’arrive pas à croire au personnage.”

Titeuf sous le crayon d’un autre ? C’est non. Concernant Titeuf, Zep fait d’ailleurs savoir qu’il ne souhaite pas que quelqu’un d’autre dessine son héros à la mèche blonde. “Il y a plein de gens qui seraient capables de dessiner Titeuf, peut-être mieux que moi, mais ce qui fait vivre le personnage, c’est le lien qu’on a avec”, souligne l’auteur. “Les gens n’ont pas envie de voir disparaître des personnages historiques, ce que je comprends. Cela me fait beaucoup de mal qu’il n’y ait plu d’albums de Gotlib, mais il n’est plus là c’est normal. On ne peut pas être quelqu’un à sa place”, conclut le dessinateur.