14 octobre 2020

20h-22h - Musique ! - Emilie Mazoyer
“Bien joué Boris !” : quand Carla Bruni se moque de Boris Johnson

Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo

Venue présenter son nouvel album éponyme dans l’émission “Musique!”, la chanteuse Carla Bruni a réagi aux propos du gouvernement britannique, qui suggère aux artistes en difficulté à cause de la crise sanitaire de se reconvertir.
INTERVIEW

C’est l’une des professions profondément mises en difficulté dans le monde par le Covid-19. Si les artistes bénéficient en France d’un prolongement de l’intermittence, ils sont au Royaume-Uni priés de se reconvertir. Un choix politique étonnant qui n’a pas manqué de faire réagir la chanteuse Carla Bruniau micro d’Émilie Mazoyer sur Europe 1.

Artistes, “recyclez-vous”

L’ancienne top model Carla Bruni publie un nouvel album éponyme. Elle a été invitée, dans l’émission Musique!, à réagir au propos du gouvernement de Boris Johnson sur la place des artistes en temps de crise sanitaire. Rishi Sunak, Chancelier de l’Echiquier britannique, leur a en effet suggéré de “se recycler et trouver une nouvelle carrière”.

Une prise de parole publique qui n’a pas été contredite par son Premier ministre Boris Johnson. “Il est sympathique !”, ironise l’ancienne “première dame” française. “Bravo Boris, bien joué !”, ajoute-t-elle ensuite dans un éclat de rire.

Au Royaume-Uni, le sujet a indigné beaucoup d’artistes le week-end dernier. D’autant que, dans le même temps, une campagne créée en partenariat avec le gouvernement britannique suggérait à Fatima, danseuse classique, de se reconvertir dans le numérique. Devenue virale, la publicité (qui devait servir à attirer de nouveaux talents vers les métiers du digital) a depuis été dénoncée par le ministre britannique de la Culture.

Faire vivre un album au temps du Covid-19

De son côté, Carl Bruni a réussi à naviguer entre les difficultés de la crise sanitaire pour publier son nouvel album. “Ce temps étrangement long que le confinement nous a imposé, je l’ai utilisé beaucoup pour travailler”, se souvient-t-elle. “Il me restait 9 chansons à finir, je les ai terminées pendant le confinement.” La chanteuse explique aussi la joie partagée avec ses musiciens lors de l’enregistrement du disque, au moment du déconfinement.

Un bonheur qui laisse place au doute, quand il s’agit d’imaginer une tournée pour défendre cet album sur scène. “On se projette en faisant comme si de rien était”, explique-t-elle, à la fois amusée et inquiète. “Mais je suis logée à la même enseigne que tout le monde : on attend, on espère. On prie pour un changement, un médicament… Quelque chose”, conclut-elle, comme un clin d’œil au titre du single de son nouvel album.