7 mai 2020

18h - 20h : Votre grand journal du soir
Bruno Retailleau : “Si on veut casser les reins de l’épidémie, il faut tester beaucoup plus”

Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, a plaidé pour une nette augmentation des tests pour lutter contre la pandémie, alors que le déconfinement se précise. “Il faut tester tous les personnels soignants, les personnes confinées et le personnel soignant”, a insisté le sénateur de la Vendée. 
 
INTERVIEW

Le ministre de la Santé Olivier Véran l’a assuré jeudi, lors de la présentation des détails du déconfinement : “la France est prête pour tester massivement”. Mais Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, en doute et a demandé au gouvernement d’intensifier nettement sa politique de dépistage du coronavirus, à quelques jours du 11 mai. 

“Si on veut vraiment casser les reins de cette épidémie, il faut massifier beaucoup plus et tester tous les personnels soignants, toutes les personnes confinées dans les prisons, les Ehpad et les personnes handicapées. Il faut aussi tester le personnel enseignant. C’est parce que des pays ont massifié les tests qu’ils sont arrivés à des résultats bien meilleurs que nous”, a plaidé le sénateur de la Vendée, jeudi soir sur Europe 1. 

“Ce plan est un petit pari”

“J’ai reproché au Premier ministre de faire un pari, parce que pendant qu’on déconfine il aurait fallu faire ce que beaucoup de pays en Asie et en Europe ont fait en dépistant massivement, en traçant les contacts et en isolant. C’est parce qu’on n’a pas eu cette stratégie offensive que ce plan est un petit pari”, a insisté Bruno Retailleau.