21 mai 2021

2ème édition du Prix Littéraire Europe 1 – GMF
Charles Wright, lauréat du Prix Littéraire Europe 1 – GMF avec Le chemin des estives

La 2ème édition du Prix Littéraire Europe 1 – GMF, parrainé par Nicolas Carreau, spécialiste littéraire d’Europe 1, a mis à l’honneur les hommes et femmes qui sont au service du collectif, de la solidarité et de l’humain. 5 ouvrages aux histoires d’hommes et de femmes, qui ont pour valeurs communes l’engagement et la solidarité des actes, étaient en lice pour remporter le prix.

Le Jury, co-présidé par Constance Benqué, Présidente de Lagardère News et Thierry Derez, Président de GMF et de COVEA, était composé de 15 personnalités issues du monde des Lettres et de la Haute Fonction Publique, de GMF, d’Europe 1 et de 2 auditeurs de la station. 
 

Crédits Europe 1- Wlad Simitch- Capa Pictures. 
De gauche à droite : Thierry Derez, Président de GMF et Président-Directeur général du groupe Covéa, Jérôme Roncoroni, Directeur général de GMF Assurances, Charles Wright, écrivain et lauréat du Prix Littéraire Europe 1-GMF, Constance Benqué, Présidente de Lagardère News et Nicolas Carreau, journaliste littéraire d’Europe 1 et parrain du Prix.
 

Après délibérations le 4 mai dernier, le Prix Littéraire Europe 1 – GMF a été décerné à Charles Wright, pour son ouvrage Le chemin des estives (aux éditions Flammarion), lors d’une cérémonie officielle qui s’est tenue dans les locaux d’Europe 1. 

Le chemin des estives de Charles Wright :
« Partout, il y avait trop de bruit, trop de discours. Un jour, j’en ai eu marre de cette frénésie et je suis parti. Certains vont chercher le bonheur en Alaska ou en Sibérie, moi je suis un aventurier de la France cantonale : je lorgne du côté d’Aubusson, du puy Mary et du plateau de Millevaches… » Sans le moindre sou en poche, misant sur la générosité des gens, un jeune aspirant jésuite s’échappe de la ville et de la modernité avec le désir de renouer avec l’élémentaire. Il s’offre une virée buissonnière à travers les déserts du Massif central. Une petite promenade de sept cents kilomètres à pied. Le chemin des estives, récit de ce voyage, est une ode à la désertion, à la liberté, à l’aventure spirituelle. Véritable liturgie de la rencontre, on y croise les figures de Rimbaud, de Charles de Foucauld, mais aussi des gens de caractère, des volcans, des vaches. Au fil de ces pages, à la fois poétiques et lumineuses, une certitude se dessine : le bonheur est à portée de main, il suffit de faire confiance et d’ouvrir les yeux.

« Charles Wright se cherche en partant à la rencontre des autres. Récit optimiste de la vie d’aujourd’hui, c’est un livre sur l’errance qui aide à se retrouver. » 
Nicolas Carreau, parrain du Prix Littéraire Europe 1 – GMF

A propos: 
La Voix est Livre – Nicolas Carreau

Nicolas Carreau met la littérature à l’honneur chaque dimanche, de 14h à 15h sur Europe 1