13 novembre 2020

8H15 - L'interview politique de Sonia Mabrouk
Confinement : une “décision arbitraire de hauts fonctionnaires tout puissants”


 
L’ancien ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg était l’invité de Sonia Mabrouk au micro d’Europe 1, vendredi. Il a largement critiqué la gestion de l’épidémie par le gouvernement qu’il qualifie de “hauts fonctionnaires tout puissants”. Il a également appelé à la réouverture des petits commerçants. 

L’ancien ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, est l’invité, vendredi de Sonia Mabrouk sur Europe 1. Six ans après son départ du gouvernement, il publie un livre “L’Engagement”, aux éditions Grasset. Un livre dans lequel l’ancien défenseur du “made in France” raconte notamment sa bataille contre la politique fiscale de François Hollande. Il a vivement critiqué la gestion par le gouvernement de la crise sanitaire due à l’épidémie de coronavirus. 

Un mensonge d’Etat

“Quand vous avez commencé cette épidémie avec un mensonge d’Etat sur les masques, vous ne pouvez pas avoir la confiance de la population”, s’est écrié Arnaud Montebourg au micro d’Europe 1, “quand on dit que ça ne sert à rien de mettre des masques parce que l’on veut dissimuler le fait que l’on ait déstocké, il y a un problème”. L’ancien ministre de l’Economie a largement remis en question l’honnêteté du gouvernement. 

Il a notamment critiqué la sortie du premier confinement : “je pense qu’on a raté la sortie de ce premier confinement. il y a des pays qui n’ont pas confiné et qui n’ont pas de morts comme les pays asiatiques qui ont appris des précédentes pandémies, qui ont tout de suite testés et isolés. Mais nous on confine des personnes covid avec des non covid alors bon !”, s’est-il exclamé. 

Un gouvernement “d’énarques”

Pour lui, la fermeture des petits commerces est même une erreur de la part du gouvernement : “vous avez des supermarchés bondés, et les petits commerces savent très bien gérer les protocoles sanitaires parce que les gens font la queue à l’extérieur et qu’il n’y a pas de places à l’intérieur”.

“En vérité, pour moi, vous me permettrez moi qui suis petit fils de boucher-charcutier, je sais ce qu’est un petit commerçant ou un artisan : c’est quelqu’un qui a décidé de prendre le contrôle de sa vie et de la maîtriser. C’est très important mais pour ces gens là on a mis un trait de plume. C’est encore une décision qui a été prise de manière arbitraire par de hauts fonctionnaires tout puissants : M. Castex est un énarque, M. Macron est un énarque, M. Le Maire est un énarque, on est dirigé par des gens qui ont une vision de la société qui n’est pas celle que nous partageons en tout cas moi je ne la partage pas “, a-t-il déclaré