20 mai 2020

Coronavirus : les tests sérologiques prescrits sur ordonnance “seront remboursés”

Alors qu’Olivier Véran a annoncé mardi que les soignants pourront obtenir une prescription médicale pour effectuer un test sérologique, François Blanchecotte, le président du syndicat des biologistes précise sur Europe 1 mercredi que les tests sérologiques prescrits sur ordonnance “seront remboursés”.
INTERVIEW

À partir de la semaine prochaine, les soignants vont pouvoir obtenir une prescription médicale pour effectuer un test sérologique afin de savoir s’ils ont contracté le coronavirus a annoncé mardi Olivier Véran. “Le ministère de la Santé va publier, enfin, la liste des tests [sérologiques] qui seront autorisés, mis au remboursement, avec un prix qui sera fixé par le gouvernement. Et sur ordonnance, tous ces tests seront remboursés”, indique François Blanchecotte, le président du syndicat des biologistes, sur Europe 1 mercredi. 

Le remboursement des tests sérologiques va “changer la donne”

 

Les tests sérologiques permettent de savoir si quelqu’un a eu le Covid-19, en regardant s’il a développé des anticorps. Il reposent sur des prises de sang et se distinguent des tests virologiques, ou PCR, qui permettent de dire si un malade est infecté au moment où on les réalise.

Jusqu’à maintenant, seuls les tests PCR étaient remboursés. Le remboursement des tests sérologiques va donc “changer la donne”, estime François Blanchecotte. “Une fois que le test sera mis au remboursement, si vous venez hors indication, à la limite sans ordonnance, vous pourriez avoir ce test mais au même prix”, ajoute-t-il.

Les tests sérologiques, qui permettront aux personnes concernées de “connaître leur état d’immunité”, seront disponibles pour le personnel soignant “à l’hôpital, en Ehpad, en établissement médico-social” mais “également en ville”, a expliqué le ministre mardi. La mesure doit par ailleurs être étendue “à tout le personnel qui travaille dans le domaine de l’hébergement d’urgence”. 

Extension des tests à d’autres personnes

“L’arrêté qui va sortir au journal officiel va étendre les tests à d’autres personnes qui ont des indications bien précises, c’est-à-dire aux personnes qui ont des symptômes mais une PCR négative. On les invitera à venir faire un test sérologique”, indique également le président du syndicat des biologistes.

Différents types de tests sérologiques sont actuellement disponibles, dont la fiabilité est jugée inégale par les autorités sanitaires. L’incertitude subsiste par ailleurs sur la protection offerte par la présence d’anticorps face au virus. “Il n’y a actuellement aucune preuve que les personnes qui se sont remises du Covid-19 et qui ont des anticorps soient prémunies contre une seconde infection”, a ainsi averti l’Organisation mondiale de la santé (OMS).