Coronavirus : “On a eu très peu d’informations comme mairie d’arrondissement”, regrette Rachida Dati

Face au risque d’épidémie de coronavirus, Agnès Buzyn a dénoncé lundi sur Europe 1 l’impréparation d’Anne Hidalgo. Le lendemain, sur Europe 1, la maire de Paris a contre-attaqué. Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris révèle sur Europe 1 mercredi n’avoir pas eu de réunion sur le coronavirus à la mairie de Paris avant celle organisée mercredi.
INTERVIEW

Alors que le coronavirus continue sa progression dans le monde, Agnès Buzyn a dénoncé lundi sur Europe 1 l’impréparation d’Anne Hidalgo à l’arrivée du virus. La maire de Paris lui a répondu le lendemain sur notre antenne, documents à l’appui, dénonçant des “propos irresponsables”. “On a eu très peu d’informations comme mairie d’arrondissement”, regrette Rachida Dati, candidate Les Républicains (LR) à la mairie de Paris et actuelle maire du 7ème arrondissement, sur Europe 1 mercredi. 

“Il ne faut pas céder à la panique”

 

“On n’a pas eu de réunion à ce jour”, a-t-elle ajouté, tout en précisant : “On a été convoqués au pied levé pour une réunion à la mairie de Paris aujourd’hui.” Mais elle n’a pas souhaité rentrer dans la polémique entre Agnès Buzyn et Anne Hidalgo.

Face à la rapidité de propagation du virus en Italie et les mesures prises par le gouvernement français concernant les enfants de retour des régions touchées par le virus, la maire du 7ème arrondissement de Paris a “envoyé un courrier à l’ensemble des parents des enfants dans les crèches et les écoles”. Mais elle refuse de “céder à la panique”. “Je fais confiance au système de santé français pour prévenir, donner des informations aux Français et les protéger d’une éventuelle pandémie”, a-t-elle assuré. “On a un système de santé, des médecins et une administration solides”, a souligné Rachida Dati.