17 avril 2020

18h-20h- Votre grand journal du soir- Nathalie Levy
Coronavirus : pour Damien Abad (LR), un déconfinement par âge serait “punitif et stigmatisant”

Invité d’Europe 1, vendredi soir, Damien Abad, député de l’Ain et président du groupe LR à l’Assemblée nationale, demande au gouvernement d'”abandonner clairement la piste d’un déconfinement par âge” à partir du 11 mai.

INTERVIEW

Comment va-t-il falloir procéder pour déconfiner progressivement la France, à partir du 11 mai ? Pour l’heure, aucun scénario n’est encore privilégié par l’exécutif afin de limiter au maximum la propagation de l’épidémie de coronavirus. Au micro Europe 1 de Nathalie Lévy, vendredi soir, le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, Damien Abad, fixe la ligne rouge de sa famille politique : un déconfinement par âge.

Un déconfinement “culpabilisant”

“Je ne crois pas à un confinement par âge qui serait un confinement punitif, stigmatisant et culpabilisant”, affirme dans le Grand journal du soir le député de l’Ain, qui demande à ce que l’idée soit “abandonnée”.

Selon lui, le déconfinement “dirait que parce que vous avez 65 ans vous devez rester chez vous, même en bonne santé, tandis qu’un diabétique de 50 ans pourrait sortir”. “Ceci n’est pas à la hauteur de la France et c’est même à certains égards indigne”, dénonce-t-il, assurant qu'”il y a aussi beaucoup de seniors en bonne santé”.

Un “avis” du médecin traitant ?

Pourtant, cette hypothèse n’a pas été évacuée. Le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a estimé mercredi à 18 millions le nombre de ces personnes considérées à risque qui devraient rester confinées après le 11 mai, dont les “personnes d’un certain âge, au-dessus de 65 ou de 70 ans”.

“Aujourd’hui, on peut tout à fait imaginer que les personnes âgées consultent leur médecin traitant et que celui-ci leur donne un avis sur leur possibilité de sortie et le respect des conditions sanitaires”, propose au contraire Damien Abad, “pour ne pas avoir une stigmatisation de toute une partie de la population”. Selon le responsable LR, il faut également un “déconfinement secteur par secteur économique afin qu’on puisse relancer la machine économique”.