24 avril 2020

18h-20h- Votre grand journal du soir-Nathalie Levy
Déconfinement à l’école : “Les enfants devront venir avec un masque”, demande Dominique Bussereau

Le président de l’Assemblée des départements de France, Dominique Bussereau, estime vendredi soir sur Europe 1 que les enfants devront venir à l’école avec des masques donnés par leurs parents. Pour l’heure, le gouvernement n’a pas encore tranché cette question.

INTERVIEW

Professeurs, personnels… et élèves ? Pour l’heure, dès la reprise de l’école à partir du 11 mai, seules les deux premières catégories porteront des masques pour limiter la propagation du coronavirus. Mais les enfants pourraient eux aussi devoir s’équiper. C’est le souhait qu’a exprimé Dominique Bussereau, vendredi soir : “Les enfants devront venir avec un masque”, réclame le président de l’Assemblée des départements de France sur Europe 1.
 

Masqués dans les transports ?

“L’État va fournir des masques à ses enseignants. Nous, les collectivités, allons fournir des masques à nos personnels techniques”, rappelle Dominique Bussereau, alors que les départements ont la charge des collèges. “Naturellement, les enfants devront venir avec leurs masques donnés par leurs parents. Il faudra qu’ils soient aussi masqués dans les transports publics.”

Vendredi matin, le ministre de la Santé Olivier Véran n’était pas catégorique sur ce point. “Pour l’instant, c’est ce que nous dit plutôt Jean-Michel Blanquer, mais le gouvernement a le temps d’harmoniser sa position”, répond Dominique Bussereau. “Si les enfants voient leurs parents porter un masque dans la rue, ça m’étonnerait qu’ils ne souhaitent pas en porter également, quel que soit leur âge.”

Acheter son masque “au dernier moment”

Plus largement, Dominique Bussereau prône des masques obligatoires dans les transports : “Dans le métro parisien, avec un métro qui fonctionne à 30%, il y a déjà de la promiscuité à certaines heures et sur certaines lignes. Il faut que dans les gares, dans les métros, on puisse trouver un masque si on n’en a pas ou si on a oublié le sien. Il faut qu’on puisse voyager un masque qu’on achète au dernier moment avant d’entamer son déplacement.”