27 avril 2020

Déconfinement : “L’enjeu crucial sera de repérer les cas de coronavirus dans la population”

À la veille de l’annonce du plan de déconfinement par Édouard Philippe, Franck Chauvin fait le point sur les enjeux de cette période. Invité du “Grand journal du soir” d’Europe 1 ce lundi, ce membre du conseil scientifique Covid-19 rappelle qu’il sera crucial de repérer les nouveaux cas de coronavirus parmi les Français.
INTERVIEW

À quoi va ressembler votre vie quotidienne après le 11 mai ? C’est la réponse à laquelle doit répondre le Premier ministre Édouard Philippe mardi, en présentant son plan de déconfinement à l’Assemblée nationale. Mais pour le membre du conseil scientifique Covid-19 Franck Chauvin, il ne faut pas perdre de vue “l’enjeu crucial” de cette période, “repérer les nouveaux cas de coronavirus dans la population”.

“Le 11 mai, on va probablement avoir quelque 3.000 nouveaux cas par jour”

Invité du “Grand journal du soir” d’Europe 1 ce lundi, celui qui est également président du Haut Conseil de la Santé Publique estime même que “si l’on rate cette période, l’épidémie va redémarrer”. Car le déconfinement ne signifie pas la fin de l’épidémie, loin de là. “Le 11 mai, on va probablement avoir quelque 3.000 nouveaux cas par jour, il va falloir les repérer, les avertir et les isoler.” “On est tous potentiellement des transmetteurs de ce virus. Dès lors que l’on se trouve dans ce type de situation, il faut des mesures barrières pour se protéger les uns les autres.”

“L’effort des Français est payant, mais il faut continuer”

 

Couplés à une politique de dépistage, au port du masque et à la distanciation sociale, les gestes barrières doivent permettre de faire baisser suffisamment le “nombre de nouveaux cas par jour pour qu’on puisse le maîtriser” et ainsi éviter un rebond de l’épidémie qui pourrait conduire à un nouveau confinement, “comme cela se voit dans un certain nombre de pays”. Mais Franck Chauvin se montre relativement optimiste : “Je regarde tous les jours le chiffre des nouvelles hospitalisations et il baisse. Pas encore assez certes, mais on pense tous que le 11 mai ce sera bon, toutes les simulations le montrent.” Et de conclure : “L’effort des Français est payant, mais il faut continuer.”