9 avril 2020

Information Europe 1
INFORMATION EUROPE 1 – Le plafond du paiement sans contact pourrait être relevé à 50 euros

D’après nos informations, le plafond du paiement sans contact pourrait passer de 30 à 50 euros. La décision doit être prise en tout début de semaine prochaine par les banques. Ce serait une conséquence inattendue du coronavirus, qui a fait s’envoler ce mode de paiement depuis plusieurs semaines. 
INFO EUROPE 1

C’est une conséquence inattendue du coronavirus. À l’heure où la proximité n’est plus de mise, et où taper son code sur une machine que tout le monde touche peut en rebuter certains, le paiement par carte bleue sans contact est particulièrement apprécié. Son plafond pourrait donc être relevé de 30 à 50 euros, d’après les informations d’Europe 1. La décision doit être tranchée par les banques en tout début de semaine prochaine. 

Une décision en tout début de semaine prochaine

“Notre volonté c’est d’y aller, mais il faut s’assurer que cela fonctionne d’un point de vue technique”, confie un grand banquier. Son établissement doit justement faire tous les tests ce vendredi. Concrètement, cela consiste à vérifier qu’il est possible d’adapter les terminaux chez les commerçants, mais aussi nos cartes bleues, à distance. Une procédure essentielle pour éviter de reproduire la situation d’octobre 2017, lorsque le plafond était passé de 20 à 30 euros : il avait alors fallu changer toutes les cartes, ce qui avait pris trois ans. Cette fois-ci, “on doit être en mesure de tout adapter en un mois, une fois la décision prise”, assure de son côté un acteur du dossier. 

Depuis le coronavirus, le sans contact s’est envolé

Car depuis le début du confinement, notre façon de payer a complètement changé : les retraits aux distributeurs ont chuté de plus de 50%, alors que le paiement sans contact s’est envolé. “On l’a pratiquement triplé”, confirme Emmanuel Castro, boulanger à Laroque des Albères, dans les Pyrénées-Orientales. “Il représente désormais presque 80-90 % de nos encaissements, là où il pesait 30 % avant. On n’a pratiquement plus besoin de le proposer, les clients le font d’office, même les personnes âgées.”

Et pourtant, la progression du paiement sans contact est de seulement 5% depuis la crise. Mais l’explication est simple, le montant de nos achats moyen a fortement progressé : plus de quatre paiements sur dix sont aujourd’hui supérieurs à 30 euros. Quant au panier moyen dans les hypermarchés, il est passé de 45,33 à 74,56 euros. C’est donc pour répondre à cette évolution que les banques, poussées par les pouvoirs publics, veulent augmenter le plafond. Mais dans le même temps, Bercy fait bien savoir que le paiement en monnaie est le seul que les commerçants n’ont pas le droit de refuser. Cela n’empêche pas certains de le faire, au point d’inquiéter le Défenseur des droits, qui a été obligé de rappeler les règles cette semaine.