21 avril 2020

18h-20h : Votre grand journal du soir- Nathalie Levy
Jean-Baptiste Lemoyne : “Il est très difficile de donner des perspectives” sur les vacances d’été

Le secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères Jean-Baptiste Lemoyne, a estimé au micro d’Europe 1 qu’il était encore trop tôt pour savoir si la saison touristique d’été allait être fortement impactée, ou non, par le coronavirus. 

INTERVIEW

Après les vacances de Pâques, le coronavirus va-t-il faire tomber à l’eau les congés d’été ? Le Premier ministre Édouard Philippe y a déjà préparé les Français lors de sa conférence de presse en indiquant qu’il ne considérait pas comme “raisonnable d’imaginer voyager loin à l’étranger très vite”. De son côté, Jean-Baptiste Lemoyne estime au micro du “Grand journal du soir” d’Europe 1 qu”il “est très difficile de donner des perspectives” aux Français, mais aussi aux professionnels du secteur. 

“Ce qui commande tout, c’est la lutte contre l’épidémie”

“Ce qui commande tout, c’est la lutte contre l’épidémie, ce virus. C’est lorsqu’on aura estimé qu’il a été suffisamment jugulé, que sa circulation a été assez ralentie, et que les garanties sanitaires sont suffisantes qu’on pourra rouvrir un certain nombre d’activités”, indique le secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères. Espérant pouvoir donner un cap dans les “prochaines semaines”, Jean-Baptiste Lemoyne ne reste pas pour autant les bras croisés. “On travaille d’arrache pied” à la réouverture.

“Dès la semaine dernière, j’ai réuni les professionnels du secteur pour leur demander de fournir leur projet de protocole sanitaire, ils sont en cours d’examen. On a besoin de montrer qu’on est au rendez-vous de la santé”. Car l’objectif affiché du secrétaire d’État est clair : inciter les Français à partir en vacances en France. Il imagine d’ailleurs avec ses équipes “une campagne nationale pour inciter les Français à redécouvrir notre patrimoine et notre terroir”.  Cet été “tout le monde aura besoin et envie de France”, affirme-t-il.

À en croire Jean-Baptiste Lemoyne, la relance de ce secteur très durement touché par la crise passera donc par les Français. De là à ce que l’État encourage le phénomène ? “Il faudra favoriser le départ d’un maximum de personnes quand les conditions sanitaires seront réunies”, glisse-t-il. Et même si aucune mesure officielle n’est encore à l’ordre du jour, le secrétaire d’État a déjà une maxime : “Le tourisme pour tous”.