22 octobre 2020

Laeticia Hallyday revient sur la tournée de Johnny avec les Vieilles Canailles : “C’était suicidaire”

À l’occasion de la sortie du coffret “Son rêve américain” sur le rapport de Johnny Hallyday à l’Amérique, sa veuve, Laeticia a reçu Europe 1 à Marnes-la-Coquettes pour une interview exceptionnelle. Elle évoque notamment la dernière tournée du chanteur avec les Vieilles Canailles, à laquelle il “s’est raccroché” pour “sa survie”.

INTERVIEW

Toulouse, le 28 juin 2017. Les Vieilles Canailles, le groupe formé de Jacques Dutronc, Eddy Mitchell et Johnny Hallyday, se produisent au Zénith. Quand vient l’heure du traditionnel rappel, le troisième ne réapparaît pas sur scène. Et pour cause : le Taulier est grandement affaibli par un cancer des poumons, maladie qu’il a révélé au grand public en mars 2017. Il donnera son dernier concert une semaine plus tard, à Carcassonne. Dans une interview exceptionnelle accordée à Europe 1, jeudi, Laeticia Hallyday, sa veuve, raconte cette dernière tournée aux allures de baroud d’honneur. 

Un “hôpital” en coulisses

“C’était un surhomme. Il fallait voir le courage qu’il avait à travers cette guerre. Pour la dernière tournée des Vieilles Canailles, on se demande comment il arrive à monter sur scène”, se rappelle Laeticia Hallyday, qui a participé à l’élaboration du coffret “Son rêve américain”, qui sort vendredi.

“Derrière la scène, on a monté un hôpital”, poursuit la veuve du chanteur. “Il y a un médecin qui lui fait des piqûres dans le ventre, il y a un masque à oxygène et il va sur scène comme un guerrier, un soldat. Il a un genou à terre. Ne pas lâcher, ne pas montrer”, dit-elle à propos de cette aventure débutée en 2014.

“Si je ne tourne pas, je meurs”

Pour Johnny Hallyday, cette tournée avec ses deux vieux amis a représenté une forme de “survie”, assure sa veuve. “Je ne voulais pas qu’il la fasse, j’avais peur pour lui. Je lui disais que c’était suicidaire, mais il m’a dit ‘si je ne la fais pas, je meurs’.” C’est la raison pour laquelle l’homme aux 110 millions de disques vendus a tant insisté pour remonter sur scène malgré la maladie. “On s’est bien amusés et on a passé de très bons moments, mais c’est surtout Johnny qui y tenait énormément”, racontait ainsi Eddy Mitchell à Michel Denisot sur Europe 1, il y a une semaine.

Laeticia Hallyday en est persuadée : “Il s’est raccroché à ça. C’est comme ça qu’il était debout et il n’aurait pas vécu aussi longtemps s’il n’y avait pas eu ça. On lui donnait trois mois à vivre. Il avait vécu quinze mois de plus” que prévu, rappelle-t-elle.