17 avril 2020

Le conseil de Franck Provost pour éviter les catastrophes capillaires : “ne touchez à rien !”

Les salons de coiffure rouvriront le 11 mai prochain. D’ici-là, le coiffeur Franck Provost, invité d’Europe 1 vendredi, a expliqué comment les choses allaient progressivement se mettre en place pour préserver au mieux la sécurité des coiffeurs et de leurs clients. Des clients qui devraient, selon lui, poser leurs ciseaux et éviter toute catastrophe capillaire en attendant la réouverture des salons.
INTERVIEW

Après un mois de confinement, la chevelure de beaucoup de Français commence à faire des siennes. Certains ont déjà cédé à la tentation et donné quelques coups de ciseaux… avant de le regretter amèrement. Invité d’Europe 1, vendredi midi, Franck Provost a prévenu : “Ne touchez à rien ! Il ne vaut mieux pas se couper les cheveux soi-même”. Le célèbre coiffeur français a invité à la patience, alors que les salons de coiffure devraient rouvrir le 11 mai.

“Il faudrait que le coiffeur et le client portent un masque”

“Les partenaires sociaux et les fournisseurs travaillent déjà à pied d’oeuvre pour présenter un kit d’hygiène visant à préserver collaborateurs et clients. Dans ce kit ? “Des masques, des gants, et peut-être même du linge jetable”, énumère le coiffeur qui a reçu la confirmation de Bruno Le Maire pour la réouverture de ses salons éponymes, comme les milliers d’autres coiffeurs de France.

À l’issue du confinement, il faudra veiller à mettre en oeuvre les gestes barrières et la distanciation sociale afin d’éviter toute nouvelle contamination. Des exigences difficiles à appliquer dans un métier requérant une telle proximité avec le client. “On prévoit un mètre en chaque espace et un bac sur deux à l’espace shampooing”, explique Franck Provost après avoir précisé qu’une distance entre chaque collaborateur et client devra être respectée.

“Il faudrait que le coiffeur et le client portent un masque”, avertit Franck Provost. Une exigence qui se heurte à un problème de taille. “On est capable de fournir des masques à tous nos coiffeurs, mais il nous sera impossible de fournir des masques à tous les consommateurs.”

Rendez-vous en ligne pour le 11 mai

Outre la question de la sécurité, se pose celle de l’afflux de clients à la réouverture des salons. Pour éviter des files d’attente interminables, Franck Provost a d’ores et déjà trouvé la solution. “On prévoit des rendez-vous en ligne”, explique-t-il, ajoutant que les clients souhaitant en finir avec leur coupe de confinement pourront prendre rendez-vous dès la semaine prochaine pour le 11 mai.

Par ailleurs, le coiffeur a précisé que des discussions seraient organisées avec les partenaires sociaux pour pouvoir élargir les amplitudes horaires afin que plusieurs équipes de coiffeurs se relaient, avec une possible ouverture des salons le dimanche.

“En attendant, il ne vaut mieux pas se couper les cheveux soi-même”, répète Franck Provost. Si ce dernier admet que “ce ne sont que des cheveux” et que l’on peut toujours rattraper, celui-ci insiste : “ça peut être une catastrophe, donc je conseille d’attendre de venir chez les coiffeur”.