25 septembre 2020

9h-11h - Europe 1 Culture médias - Philippe Vandel
Léna Situations publie “Toujours plus”, un livre de développement personnel “à s’approprier”

Personnalité très suivie sur les réseaux sociaux, vidéaste et influenceuse, Léna Mahfouf, alias Léna Situations, vient de publier “Toujours plus” aux éditions Robert Laffont. Un ouvrage de développement personnel et “d’empowerment”, où elle livre ses astuces pour appliquer sa devise “+=+” : le positif appelle le positif. 
INTERVIEW

“Toujours plus”. Léna Mahfouf, sous le pseudonyme de Léna Situations, publie aux éditions Robert Laffont un ouvrage de 152 pages mêlant développement personnel, anecdotes et combats. Âgée de 22 ans, elle fait partie de la génération émergente de YouTube, cumule 1,5 million d’abonnés, majoritairement des personnes entre 18 et 24 ans, sur la plateforme de vidéos, tandis que 2 millions de personnes suivent ses aventures sur Instagram. Sa devise : “+=+”, le positif attire le positif. “Quand j’ai construit le livre, je l’ai construit comme une vidéo donc c’est très interactif”, confie-t-elle sur Europe 1.

“Empowerment”, crise d’angoisse, positivité 

“J’ai voulu déconstruire l’objet livre, que je trouve magnifique mais j’aime bien le côté hyper personnalisé. Surtout que le développement personnel, c’est quelque chose de très subjectif. J’aime l’idée que les gens vont s’approprier certains passages, les surligner, les gribouiller”, confie la jeune influenceuse. Les publications de YouTubeurs célèbres se sont multipliés ces dernières années, à tel point que ce sont les éditeurs qui ont contacté Léna Situations pour lui proposer de réaliser son projet. A la base, la jeune femme, ne se sentant pas légitime, était partie sur une idée d’agenda, vite remplacée par un projet de livre plus complet pour aider les jeunes à briser la spirale du négatif. 

Au fil des pages, les lecteurs découvrent des conseils “Empowerment”, ou comment avoir confiance en soi, développer ses projets en assumant sa personnalité. Léna Mahfouf revient notamment sur son adolescence, une période difficile où le harcèlement est souvent quotidien, y compris par venant d’amis. “Malheureusement, quand j’en parle avec des gens de ma génération, cela n’a pas beaucoup changé. La méchanceté gratuite, c’est le truc le plus banalisé. A l’époque je pensais que c’était normal”, explique la jeune femme.

Elle donne également ses astuces pour lutter contre les crises d’angoisse. “Je ne suis pas un Bisounours, j’aimerai bien réussir à faire tout cela sans le stress, l’angoisse, la remise en question, mais c’est le côté humain. C’est comme ça qu’on savoure encore plus tout ce qui est positif”, réagit-elle. 

“Laissez-nous faire ce que l’on veut” 

Dans “Toujours plus”, Léna Mahfouf revient également sur des combats qui lui sont chers. Elle cite notamment un épisode survenu au moment du déconfinement sur les réseaux sociaux. Alors qu’elle poste une photo d’elle, vêtue d’une robe, à l’occasion d’un pique-nique, elle reçoit une déferlante de commentaires haineux et misogynes, suivie d’une vague de soutien qui donne naissance au hashtag #Lénachallenge. “Le lendemain matin je me réveille et une journaliste me contacte en me demandant l’exclusivité de ma réaction sur le hashtag ‘Léna Challenge’, je vois que ça a pris une ampleur folle, ma tenue a fait énormément jaser, on m’a beaucoup ‘shamé’ sur la taille de ma poitrine, sur mon corps”, se souvient la YouTubeuse. 

” Le problème c’est que des hommes se permettent de donner leurs avis sur le corps d’une femme, au point d’en faire une tendance sur Twitter. Et à ma grande déception, des femmes ont aussi participé au truc”, confie-t-elle. Cible de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux, la jeune femme se bat pour faire passer un message simple “Laissez-nous faire ce que l’on veut”.