09 avril 2020

Europe 1 Cultures Médias - Philippe Vandel
“Les soignants, les hôpitaux, on ne les a pas considérés”, déplore Pascal Obispo

Le chanteur compositeur Pascal Obispo a composé le single “Pour les gens du Secours”, sur un texte de Marc Lavoine et sur lequel il chante en duo avec Florent Pagny. Tous les bénéfices sont reversés à la communauté hospitalière touchée par la crise du coronavirus, explique Pascal Obispo sur Europe 1.
INTERVIEW

Il a composé le single “Pour les gens du Secours”, les soignants et tous ceux qui peinent face au coronavirus, dont tous les bénéfices sont reversés à la fondation des hôpitaux de France. Pascal Obispo était l’invité de Culture Médias jeudi sur Europe 1 pour présenter ce titre enregistré avec ses amis Florent Pagny et Marc Lavoine, et dont le clip a été diffusé en avant-première dans The Voice .

“On avait envie d’être utiles et de faire quelques chose”, raconte Pascal Obispo. “On a essayé de produire cette chanson confinés chez nous, avec les musiciens chez eux, le mixeur dans mon studio, et en enregistrant les voix sur notre Iphone”. Une première pour les trois artistes. “On s’aperçoit que ces gens (les soignants), on ne les a pas considérés. On n’a pas considéré les hôpitaux, le matériel dont ils avaient besoin. Demain, cela va changer, c’est sûr. Le problème c’est qu’on attend toujours le dernier moment pour agir”, regrette encore le chanteur. 

“Mettre en avant tous ces gens”

“On est tellement dans une situation particulière qu’on a énormément d’émotions. La musique vient tout naturellement. Moi j’ai simplement mis en exergue les mots de Marc qui m’ont touché”, détaille le chanteur qui a composé la musique après avoir lu les paroles proposées par Marc Lavoine le 22 mars.

“Les gendarmes, le Samu, les pompiers, femmes et hommes de ménage… La volonté de ce titre c’est de mettre en avant tous ces gens-là et pas de nous mettre en avant nous. C’est une chanson qui veut dire merci, on vous applaudit, si ça peut vous faire chaud au cœur…”, confie encore Pascal Obispo.

L’argent récolté grâce à cette chanson par l’association le Collectif sera “redistribué dans l’intégralité évidemment”, ajoute-t-il. “On va léguer tous nos droits, pour la Fondation des hôpitaux de France”. Ces droits proviendront des diffusions de la chanson à la radio.