27 avril 2020

8h15-L'interview politique de Sonia Mabrouk
Masques dans les transports : “Ceux qui en ont besoin pourront en disposer”, dit Elisabeth Borne

Invitée de la matinale d’Europe 1, la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne est revenue sur l’après confinement. Interrogée sur la disponibilité des masques grand public dans les transports à partir du 11 mai, date espérée du déconfinement, la ministre a voulu rassurer, expliquant que “toutes les capacités de production” ont été mobilisées.

INTERVIEW

Les Français sortiront-ils masqués le 11 mai ? Alors qu‘Édouard Philippe va présenter à l’Assemblée nationale mardi le plan de déconfinement de la France, beaucoup s’interrogent sur la capacité de l’État à fournir des masques à tous, après qu’une note de Bercy indiquant un fort risque de pénurie ait été publiée. Pourtant, l’Élysée indiquait qu’il faudra probablement imposer le port du masque”, dans les transports. Au micro d’Europe 1, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a assuré que “ceux qui en ont besoin pourront en disposer”.

“On est entre 10 % et 30 % de l’offre normale de transports en Île-de-France et en région”, a rappelé Elisabeth Borne. Cette offre va forcément augmenter à partir du 11 mai, mais “il va falloir s’assurer qu’il n’y a pas trop d’affluence dans les transports”, prévient la ministre de la Transition écologique et solidaire.

Pour éviter des métros ou des bus bondés, qui provoquerait immédiatement une augmentation du nombre de malades, Elisabeth Borne appelle sur Europe 1 à “maintenir du télétravail” et à ce que les entreprises “adaptent leurs organisations” pour éviter une surcharge sur les heures de pointe.

Des réponses dans la déclaration d’Edouard Philippe mardi

“Bien sûr”, poursuit la ministre, “il y a des règles sanitaires qui vont être définies”. Elisabeth Borne pointe la désinfection des bus, des tramways et des métros, tout comme une distribution de gel hydroalcoolique. Mais sur ces sujets comme sur les masques et sur la distanciation physique à adopter dans les transports en commun, la ministre botte en touche et ne veut rien annoncer avant la déclaration d’Edouard Philippe à l’Assemblée nationale mardi. 

Néanmoins, Elisabeth Borne veut rassurer : “Ceux qui ont besoin de masques pourront en disposer”, dit-elle au micro d’Europe 1. “On a mobilisé toutes les capacités de production françaises pour produire des masques en tissus qui seront réutilisables”, conclut-elle.