27 avril 2020

Masques réutilisables entre 2 et 5 euros : “Ce qui est intéressant, c’est le prix à l’utilisation”

Invitée du “Grand journal du soir” sur Europe 1, lundi soir, la secrétaire d’État à l’Économie Agnès Pannier-Runacher a rappelé que les masques réutilisables disponibles en pharmacie “ne remplaçaient pas les gestes barrières”.
INTERVIEW

Depuis lundi, les pharmacies peuvent vendre à leurs clients des masques grand public qui ne doivent pas dépasser la somme de 5 euros. Dans le même temps, les masques vendus en Italie sont bien moins chers : ils coûtent 50 centimes au maximum. Comment expliquer cette différence ? La secrétaire d’État à l’Économie Agnès Pannier-Runacher a répondu dans le Grand journal du soir sur Europe 1, lundi soir.

Masques à usage unique contre réutilisables 

“Il ne s’agit pas des mêmes masques : les masques dont nous parlons sont réutilisables”, explique Agnès Pannier-Runacher. “Ce qui est intéressant, c’est le prix à l’utilisation de ce masque. Si vous avez un masque à 4 euros réutilisable 20 fois, ça vous fait un prix de 20 centimes par utilisation. 

“Nous travaillons à pouvoir offrir des masques accessibles pour les familles à petits budgets et nous aurons très vite des propositions en ce sens”, poursuit la secrétaire d’État, qui évoque la date de “la fin de semaine” pour ces propositions.