1 juin 2021

18h-20h- Europe Soir - Julian Bugier
Nouveaux tarifs SNCF : “Notre objectif c’est de faire venir plus de voyageurs aux trains”

 
Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, a expliqué sur Europe 1 que la SNCF misait sur l’attractivité de sa nouvelle offre de réduction pour attirer davantage de clients et ainsi compenser la baisse des tarifs présentés mardi.
INTERVIEW

La SNCF présente ce mardi une nouvelle grille tarifaire pour les TGV et les Intercités, destinée à faciliter la lisibilité des prix pratiqués. Désormais, le prix d’un voyage sera plafonné en fonction de sa durée, à condition d’acquérir la nouvelle carte Avantage, qui remplace les cartes de réduction déjà existantes. Avec cette nouvelle carte, “tous les trajets de moins d’1h30 ne coûtent jamais plus de 39 euros. Tous les trajets inférieurs à 3 heures, pas plus de 59 euros, et tous les trajets supérieurs à 3 heures, sont plafonnés à 79 euros. En un mot, vous allez avoir un prix maximum par destination”, résume au micro d’Europe Soir Christophe Fanichet, le PDG de SNCF Voyageurs.

Ce qui n’empêchera pas les usagers de trouver des tarifs plus bas, sur lesquels la nouvelle carte offrira 30% de réduction. “Dans cinq cas sur dix vous aurez des prix bien plus faibles [que le plafond tarifaire]”, assure Christophe Fanichet. De manière générale, cette nouvelle formule va permettre aux voyageurs d’accéder à des tarifs plus avantageux que ceux pratiqués précédemment. Mais la SNCF, fortement endettés, compte bien s’y retrouver : “On va gagner un peu moins d’argent avec cette carte, mais notre objectif c’est de faire venir plus de voyageurs au train”, explique notre invité.

Un rendement accès sur le volume plutôt que sur les prix

“On était très critiqué sur nos prix. Vous ne saviez pas à quel prix vous alliez pouvoir prendre votre billet”, concède Christophe Fanichet. “Nous avons entendu nos clients qui veulent prévoir leur budget.” Il espère donc que cette nouvelle politique tarifaire ramène dans les gares de nouveaux voyageurs, comme ceux qui ont pu, ces dernières années, privilégier le covoiturage, plus économique, au rail. “Le train est un transport écologique. C’est aussi un transport qui mérite le volume. Aujourd’hui, il y a de la place dans le train”, souligne le PDG de SNCF voyageurs. “Notre objectif, c’est le volume et l’écologie”, conclut-il.