21 juillet 2020

PAC : “62,4 milliards d’euros pour nos agriculteurs”, se félicite Julien Denormandie

Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, s’est félicité mardi sur Europe 1 du maintien de l’enveloppe française dans le budget de la politique agricole commune (PAC) européenne. L’agriculture hexagonale va toucher 62,4 milliards d’euros sur les sept ans à venir.
INTERVIEW

Après l’accord sur le plan de relance européen pour répondre à la crise du coronavirus, bien des dirigeants ont fêté cette victoire. Côté français, Emmanuel Macron a salué un moment “historique”. Et son ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, n’a pas non plus boudé son plaisir, mardi soir, sur Europe 1. Car outre ce plan de relance, lui peut se féliciter du maintien des crédits français dans le cadre de la politique agricole commune, la PAC. “Sur la partie française, c’est  62,4 milliards d’euros qui vont pouvoir être au bénéfice de nos agriculteurs, nos éleveurs” sur les sept prochaines années, a-t-il déclaré.

“On part de loin”

“On part de loin car beaucoup avaient une ambition à la baisse pour cette agriculture européenne”, a précisé Julien Denormandie. Cette somme ne prend pas en compte d’éventuels investissements supplémentaires faits grâce au plan de relance, qui devrait être de 40 milliards d’euros pour Paris. Or, ce plan de relance pourrait bien, lui aussi, bénéficier au secteur. “Ce plan vise par exemple à renforcer la souveraineté alimentaire européenne et française”, a expliqué le ministre. “C’est pour le volet agriculture un accord très important qui a été conclu.”

Des conditions sont à remplir pour bénéficier de ces rallonges budgétaires. Elles iront notamment vers des investissements verts. Et Julien Denormandie compte bien en proposer. “Dans le plan de relance européen et dans le plan français, on va mettre le paquet sur les circuits courts car c’est l’une des façons de valoriser cette agriculture française et de prendre soin de la santé de nos concitoyens.”