25 mai 2020

9h - 11h : Europe 1 Culture médias 
Riad Sattouf déplore le “retour de la domination masculine” à l’école

Sur Europe 1 lundi, l’auteur de bande-dessinée Riad Sattouf est revenu sur les aventures d’Esther, sa jeune héroïne dont il dépeint le quotidien et les comportements dans ses albums. Esther étant inspirée d’une véritable petite fille, il se fait la voix de ses confidences et dévoile ainsi les coulisses des cours de récréation. 

INTERVIEW

Le 11 juin sortira un nouvel album des Cahiers d’Esther, un bande-dessinée qui raconte le quotidien d’une jeune Parisienne. Ses aventures ont été adaptées en série dont la saison 2 sort lundi sur Canal +. Pour l’occasion, Riad Sattouf, l’auteur de la BD et de la série, était invité sur Europe 1 le jour du lancement de la saison 2. Il a raconté à travers la voix de cette petite fille, prénommée Esther, ce qui se passe en coulisses dans les cours de récréation.

 

L’enjeu des cours de récréation : être populaire 

Selon Riad Sattouf, les adolescents accordent beaucoup d’importance à l’image qu’ils dégagent vis-à-vis des autres. Le but est donc d’être “populaire et de le rester”, affirme-t-il. Son personnage Esther, qui est inspiré d’une jeune fille qu’il connaît, est défini comme tel dans la série. “C’est une jeune fille assez mignonne, qui travaillait bien à l’école, qui avait beaucoup d’amis et dont les garçons étaient amoureux”, décrit-il, en ajoutant que “pour la vraie Esther, c’était très important” d’être populaire. 

 

Un univers sexiste