Robert Kennedy, l’autre tragédie