15 juin 2020

6h - 9h : La matinale d'Europe 1 avec Matthieu Belliard
Second tour des municipales serré à Toulouse : “L’enjeu tient en un mot : mobilisation”

Selon un sondage exclusif BVA-La Tribune-Europe 1, le second tour des municipales à Toulouse sera très serré entre la liste du maire LR sortant Jean-Luc Moudenc et la liste d’union de la gauche menée par Antoine Maurice. Edouard Lecerf, directeur adjoint de BVA, explique lundi sur Europe 1 que la participation sera déterminante.
ANALYSE

Le second tour des municipales à Toulouse s’annonce très serré et la campagne acharnée. Un sondage BVA-La Tribune-Europe 1* révélé ce lundi matin montre que la liste d’union Verts/France insoumise l’emporterait de justesse face au maire Les Républicains. Mais rien n’est encore joué, comme le précise au micro d’Europe1 Edouard Lecerf, directeur général adjoint de BVA.

La liste d’union de la gauche “Archipel citoyen” emmenée par Antoine Maurice l’emporterait de très peu face au maire sortant avec “51% des intentions de vote contre 49% pour la liste de Jean-Luc Moudenc”, “Aimer Toulouse”, détaille Edouard Lecerf. Mais c’est la participation qui risque d’être déterminante pour faire peser la balance d’un côté ou de l’autre.

Une marge de progression sur la mobilisation des électeurs

“Tout l’enjeu pour les deux candidats tient en un mot:  mobilisation. La participation au premier tour avait été faible, à 37%, et notre enquête montre qu’elle progresse déjà d’une dizaine de points. Il y a pourtant encore une marge de progression dans les deux cas”, précise le directeur général adjoint de BVA. “Les électeurs de gauche peuvent imaginer remporter un symbole, en restant unis derrière leur candidat. Et ceux de droite et LREM pourraient avoir envie de sauver un maire qu’ils considèrent être le mieux armé pour défendre la situation économique de la ville”.

C’est en effet le sentiment de 45% des sondés (contre 28% pour Antoine Maurice), mais ce dernier est plébiscité en revanche à 40% contre 34% pour Jean-Luc Moudenc concernant la capacité à protéger la ville face à la crise écologique et au risque climatique. Réponse le 28 juin lors du second tour des municipales.

*Étude réalisée par l’Institut BVA auprès d’un échantillon interrogé par téléphone entre le 5 et le 11 juin 2020. Échantillon de 804 personnes inscrites sur les listes électorales, issues d’un échantillon représentatif de 1168 habitants de Toulouse âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession de l’interviewé, quartier