Taxe GAFA : à Davos, “les négociations ont permis d’avancer significativement”, assure Pénicaud

Invitée de la matinale d’Europe 1, jeudi, Muriel Pénicaud s’est exprimée depuis Davos sur la taxe GAFA, que le gouvernement veut porter à destination des géants du numérique, et qu’il n’a pas enterré, affirme la ministre du Travail.
INTERVIEW

Voulue par le gouvernement, la taxe GAFA destinée aux géants du numérique a été suspendue en début de semaine pour l’année 2020, alors que les États-Unis menaçaient en représailles de surtaxer jusqu’à 100% l’équivalent de 2,4 milliards de dollars (un peu plus de 2 milliards d’euros) de produits français. Sur Europe 1, jeudi matin, la ministre du Travail a expliqué depuis Davos que les négociations au Forum économique mondial “ont permis d’avancer significativement mercredi”.

“Avancer à plusieurs”

“On a dit qu’on ne retirait pas la taxe GAFA mais que le paiement serait différé à décembre 2020 pour laisser la chance à une taxe internationale ou européenne”, affirme la ministre du Travail, venue “affronter le capitalisme purement financier” à Davos. “C’est mieux si on y va en force à plusieurs. Là, on avance [et] il faut toujours être sur le pont.”