9 septembre 2020

12h30-13h - Europe midi - Patrick Cohen
“Une femme qui se bat” : Isabelle Huppert nous raconte son personnage dans “La Daronne”

Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo

Invitée d’Europe Midi mercredi, Isabelle Huppert est revenue sur le film dans lequel elle joue le rôle-titre et qui sort dans les cinémas cette semaine : “La Daronne”. Elle détaille la personnalité et l’histoire de son personnage, et affirme que ce rôle restera comme l’un des plus importants de sa filmographie. 
INTERVIEW

À quoi ressemble La Daronne,le nouveau film réalisé par Jean-Paul Salomé et qui place dans le rôle-titre la célèbre Isabelle Huppert ? “C’est une comédie, tout en étant un peu un polar”, explique Isabelle Huppert, invitée d’Europe 1 mercredi, à l’occasion de la sortie en salle du long-métrage. “Mais c’est surtout le portrait d’une femme un peu complexe, qui va vers une sorte de destin”, affirme-t-elle.

“C’est une femme qui se bat dans sa vie quotidienne”

Adapté du livre du même nom écrit par Hannelore CayreLa Daronne raconte l’histoire de Patience Portefeux, une veuve d’une cinquantaine d’années, qui travaille comme traductrice arabe-français indépendante. Un jour, elle découvre que Khadija, l’aide-soignante qui s’occupe de sa mère, est aussi la mère d’un chauffeur de go-fast dont elle traduit régulièrement les propos pour la police. Lorsque la brigade des stupéfiants organise une opération pour prendre en flagrant délit le jeune homme, elle prévient l’aide-soignante.

“C’est une femme qui se bat dans sa vie quotidienne. Elle vit aussi dans le souvenir d’un passé qui est évoqué de manière assez précise pour qu’on puisse comprendre qu’il y a un lien fort qui la relie à ce passé et au fond, elle expérimente une sorte de mue intérieure à travers toute cette histoire”, justifie Isabelle Huppert.

“Elle transgresse l’interdit, mais elle n’oublie jamais d’être généreuse”, 

Mais Patience Portefeux va enfreindre la loi, reprendre la tête d’un trafic et devenir “La Daronne”. “Elle transgresse l’interdit, mais elle n’oublie jamais d’être généreuse”, détaille Isabelle Huppert. “Elle le fait au départ uniquement motivée par l’amitié, pour aider cette infirmière. Ce n’est que dans un deuxième temps qu’elle comprend que c’est mal. Donc ça rend le caractère du personnage éminemment sympathique, mais suffisamment intéressant aussi, puisqu’elle est profondément amorale”, explique l’actrice. “Sinon, ça ne serait pas utile d’en faire un film”, glisse-t-elle. 

“J’aime bien le mélange des genres dans le film”

Au-delà du travail sur la composition du personnage, Isabelle Huppert a dû apprendre l’arabe, langue qui compose de nombreux dialogues du film. “C’était un travail intéressant et j’ai vraiment aimé le faire. J’aimerais bien continuer, mais c’était très difficile”, raconte-t-elle.

La Daronne restera-t-elle comme l’un des personnages importants de sa filmographie ? “Oui, je crois”, répond Isabelle Huppert. “Parce que c’est quand même un personnage qui peut faire rire et parce que j’aime bien le mélange des genres dans le film”, justifie l’actrice. Aussi, elle apprécie beaucoup le personnage en tant que tel. “J’ai beaucoup d’affection pour elle et j’aime bien son nom, Patience Portefeux, que je trouve très drôle”, conclut Isabelle Huppert.