11 juin 2020

18h-20h-Votre grand journal du soir- Nathalie Levy
Vacances apprenantes : Gabriel Attal veut “mettre le paquet” pour rattraper le retard du confinement

Invité du “Grand journal du soir” d’Europe 1 ce jeudi, le secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse, Gabriel Attal, a détaillé le dispositif des “vacances apprenantes”, qui doit permettre à 400.000 enfants de rattraper leur retard scolaire pris à cause du confinement. 

INTERVIEW

“Jamais un gouvernement n’avait autant soutenu le départ d’enfants sur un été.” À la veille du lancement de la plateforme “vacances apprenantes”, l’arme du gouvernement pour “rattraper le retard” scolaire après trois mois sans école, Gabriel Attal explique au micro d’Europe 1 qu’une enveloppe de “200 millions d’euros” a été débloquée pour permettre à 400.000 enfants de participer à ce dispositif, à mi-chemin entre école et vacances. 

“Rattraper le retard du fait du confinement”

 Après le moment “très difficile du confinement, l’objectif de cet été est de mettre le paquet pour permettre aux enfants de s’aérer, de vivre des expériences, mais aussi d’apprendre avec des modules qui permettront de rattraper les choses manquées du fait du confinement”, résume-t-il ce jeudi au micro du “Grand journal du soir” d’Europe 1. Que ce soit pour quelques jours, un week-end, ou même dans leur établissement scolaire habituel, le gouvernement entend donc bien donner les armes aux élèves pour repartir du bon pied au mois de septembre. 

Une rémunération supplémentaire pour les enseignants…

Pour ce faire, les enseignants doivent obligatoirement se joindre à l’aventure. Malgré l’enquête de France télévision révélant que 40.000 professeurs n’ont pas assuré de suivi pédagogique auprès de leur élèves pendant le confinement, le secrétaire d’État n’a “aucun doute” sur leur mobilisation cet été. “L’engagement estival a toujours existé chez les enseignants, beaucoup ont une envie de transmettre, parfois différemment, de manière plus ludique.” Ce qui n’empêche pas Gabriel Attal de préciser qu’une “rémunération supplémentaire” est prévue pour les enseignants qui de joindraient au dispositif, sans en préciser le montant. 

… et une aide pour cofinancer le diplôme du Bafa des animateurs

Outre un cadre pédagogique, les enfants auront besoin d’animateurs diplômés du Bafa pour les surveiller et organiser des activités. Sur ce point, le secrétaire d’État annonce une enveloppe de “30 millions d’euros pour former les 10.000 jeunes”. Un fonds qui vient s’ajouter à l’aide déjà proposée par les collectivités locales. Une “perspective d’emploi pour des jeunes qui se posent beaucoup de questions en ce moment sur la possibilité d’avoir un travail saisonnier”.