28 juillet 2020

“Une histoire de merguez” : comment Diam’s a lancé la carrière de Melha Bedia

L’humoriste et actrice Melha Bedia a vécu un début de carrière totalement atypique grâce à la rappeuse Diam’s. Elle l’a raconté mardi matin sur Europe 1, dans l’émission “Culture médias.”
INTERVIEW

A quoi tient une carrière ? Pour Melha Bedia, c’est une histoire de… merguez et de couscous ! L’humoriste et actrice a raconté ses incroyables débuts, lancée par la rappeuse Diam’s, mardi matin dans l’émission “Culture médias” sur Europe 1. Pour elle, tout a commencé un dimanche, chez sa grand-mère. “J’ai rencontré Mélanie (le prénom de Diam’s, ndlr) parce que le dimanche elle venait souvent manger le couscous chez ma grand-mère, à Gennevilliers. Elle adorait ma grand-mère. En fait il manquait des merguez, et elle m’a dit de venir en acheter avec elle”, débute la sœur de Ramzy (du duo Eric et Ramzy).

Diam’s lui propose de la suivre sur sa tournée pour s’occuper du stylisme…

“On a marché ensemble pendant 5 minutes, et là elle me demande : ‘t’as eu ton bac avec mention à 16 ans, qu’est-ce que tu vas faire de ta vie ?’ Je lui ai dit que je n’avais aucune idée, que je m’étais inscrite à la fac. Elle me dit : ‘prends une année sabbatique et viens avec moi sur la tournée. Tu t’occuperas du stylisme et de l’habillage comme tu aimes bien ça’.  Elle me propose tout ça en cinq minutes, pour moi c’était génial !”

… et de faire sa première partie !

L’aventure avec Diam’s, qui était censée durer un an, s’est finalement étirée sur plus de deux ans et demi. Mais Melha Bedia n’a pas fait que du stylisme pendant la tournée, loin de là. “J’étais censée repasser les t-shirts des choristes et donner de l’eau à Diam’s. Mais sur la première date, elle me dit d’aller faire la première partie !”, raconte l’actrice, aperçue dernièrement dans les films Forte (sur Amazon prime avec Valérie Lemercier) et Tout simplement noir.

“Elle avait une idée en tête, elle savait. Je n’avais rien écrit du tout, j’y suis allée en improvisant totalement pendant deux mois. J’expliquais que j’étais la styliste de Diam’s, que je n’étais pas bien payée, ce genre de choses. C’était pile au moment de la polémique du voile, donc j’ai fait des vannes dessus. Ça a fonctionné, donc ça m’a mise en confiance”, se rappelle l’humoriste. “Tout ça, c’est une histoire de chipolatas !”

Melha Bedia en a profité pour donner des nouvelles de Diam’s, qui arrêté sa carrière de rappeuse après sa conversion à l’islam. “Elle va très bien, elle est sur les réseaux sociaux. Elle continue d’écrire et a écrit deux bouquins qui sont super, elle fait plein de choses. C’est une mère de famille épanouie, elle va très très bien.”